LE FIL

Les vignobles de Beaumont du Ventoux engagés en faveur de la « biosphère » du Mont Ventoux

Mercredi 21 janvier 2015 par Juliette Cassagnes

Les vignobles de Beaumont du Ventoux engagés en faveur de la « biosphère » du Mont Ventoux

Devenir Eco-acteur : c'est ce que la cave coopérative "Beaumont du Ventoux" s'est engagée à devenir en décembre dernier. Le chai et l’ensemble du vignoble – 300 hectares au total - de la cave coopérative  sont implantés au pied et sur les contreforts nord-ouest du mont Ventoux. Or ce lieu mythique est aussi une « réserve de biosphère » classée par l’Unesco, dont la surface totale couvre 90.000 hectares. Une "réserve de biosphère" étant, en d'autres termes, « un lieu privilégié pour expérimenter et illustrer des pratiques de développement durable à l’échelle régionale, en conciliant le développement social et économique des populations avec la protection de l’environnement, dans le respect des valeurs culturelles ». 

 

Pour prouver son engagement dans la protection de cette dite "réserve de biosphère", la cave coopérative a récemment décidé de s’engager dans une nouvelle démarche écologique. Son président, Luc Piquet, a signé en décembre dernier une « charte d’engagement » pour trois ans, renouvelables, faisant de la cave un nouvel « éco-acteur », au même titre que 13 autres entreprises situées sur ce périmètre.

 

Cette charte  implique pour la coopérative le respect d’un certain nombre de « résolutions » et la mise en place d’actions concrètes. Parmi celles-ci, la réhabilitation de terrasses anciennes pour la culture de la vigne, datant du moyen-âge et situées entre 300 et 500 mètres d’altitude. Les travaux ayant débuté dès 2003 par une poignée de viticulteurs adhérents, les cinq hectares de vignes y sont aujourd’hui implantés à 7500 pieds/ha et cultivés, selon un cahier des charges précis. « Il en ressort deux cuvées, AOP Ventoux, l’une en rouge et l’autre en blanc, « Apogée », valorisées respectivement à 10€ et 15€, explique Aurélie Hernandez, responsable communication de la cave. Elles amènent une valeur ajoutée et un plus par rapport à l’image de la cave et la qualité de notre travail ». Un logo « réserve de biosphère » devrait être apposé prochainement sur ces bouteilles.

 

La non-irrigation des vignes ou encore la valorisation du territoire, via la création d’un nouveau "sentier vigneron" dans la réserve, sont d’autres exemples de mesures qui ont été prises dans le cadre de cette charte.

Crédit photo: Cave coopérative de Beaumont du Ventoux

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé