LE FIL

Fin des records

Retrait à l'export pour les cognacs

Jeudi 15 janvier 2015 par Alexandre Abellan

Fin des records : retrait à l'export pour les cognacs

Ouvrant le bal des publications des performances à l'export des vins et spiritueux français, le Cognac annonce avoir expédié 155,6 millions de cols en 2014, pour un chiffre d’affaires de 2,127 milliards d’euros. Avec des baisses de 3,6 % en volume et de 11 % en valeur par rapport à 2013, le Bureau National Interprofessionnel de Cognac (BNIC) ne peut que constater le résultat « d'un contexte économique instable et contrasté », dans la lignée de la tendance au repli global enregistrée lors du premier semestre 2014. « Cela reste un chiffre d'affaires élevé et il faut voir que la répartition des expéditions s'équilibre » estimait alors Catherine Lepage, directrice du BNIC.

Cette analyse reste d'actualité. Le chiffre d'affaires export de 2014 reste la quatrième meilleure performance commerciale des cognacs jamais enregistrée, tandis que la consommation en Amérique du Nord* confirme sa position de relai de croissance (+12,2 % en volume et +7,9 % en valeur) après le repli asiatique généralisé (-17,4 % en volume et -21,6 % en valeur). Si la consommation européenne reste on ne peut plus maussade (-8,2 % et -21,4%), le BNIC souligne avec optimisme l'émergence de « nouvelles zones d’opportunités » (notamment en Afrique subsaharienne). Les analystes du BNIC annonce également les premiers signes d'une reprise : « avec un début de nouvelle campagne viticole (août à décembre 2014) au même niveau qu’en 2013 en volume ».

« Même si le marché s'est un peu tassé, la situation commerciale de Cognac reste encore très enviable » commentait en décembre dernier Jean-Bernard de Larquier, le nouveau président du BNIC, qui travaille actuellement à la mise en place des indicateurs économiques devant piloter l'accroissement, ou non, du vignoble charentais (cliquer ici pour en savoir plus sur le Business Plan).

 

 

* : l'Amérique du Nord est le premier marché export des cognacs, avec 38 % des volumes expédiés. Vient ensuite l’Extrême-Orient (30 %) et l’Europe (25 %). Seuls 2 % des volumes de cognacs commercialisés en 2014 l'ont été en France.

 

 

[Photo : BNIC]

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé