LE FIL

Voeux de l'INAO

80 ans et un nouveau contrat d'objectif

Mercredi 14 janvier 2015 par Marion Ivaldi La Vigne - Vitisphere

Voeux de l'INAO : 80 ans et un nouveau contrat d'objectif

Les traditionnels vœux de l'INAO, qui se sont déroulés le 13 janvier, ont largement fait écho de la mise en œuvre du nouveau contrat d'objectifs et de performances 2015/2017 qui pourrait être signé lors du salon de l'agriculture en février prochain. Alors que l'Institut fête cette année ses 80 ans, le contrat se profile dans un contexte économique consolidé se sont félicités à la fois le président du Conseil Permanent de l'INAO et Philippe Mauguin, directeur du cabinet du Ministère de l'Agriculture. Les professionnels ont en effet validé la hausse des cotisations privées, tandis que l'Etat maintient son niveau de participation au moment où il réduit la voilure dans de nombreuses institutions. A cela s'ajoute la réorganisation territoriale réalisée en 2013, ce qui assoit une gestion plus légère. Dans cette ambiance plutôt positive, le seul regret exprimé concerne la communication des Signes d'identification de la qualité et de l'origine (SIQO). Ainsi, Jean-Charles Arnaud, président du Conseil permanent de l'INAO a regretté : « la promotion des SIQO fait aussi partie des missions de l'INAO ; la quasi absence de budget en la matière ne nous laisse que bien peu de possibilités ».

En 2015, l'Institut va devoir prendre en charge une nouvelle mission : celle de la protection des terroirs, comme prévu par la Loi d'Avenir Agricole. «L'enjeu est stratégique» a souligné Jean-Luc Dairien, directeur de l'INAO. La loi d'Avenir instaure également les GIEE (Groupement d'intérêt économique et environnemental). « Les ODG qui le souhaitent pourront être reconnue GIEE » a souligné Philippe Maguin. Nul doute que l'INAO les accompagnera dans cette nouvelle mission.

Crédits photo : Marion Ivaldi

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé