LE FIL

USA

OGM et plants résistants pour lutter contre la maladie de Pierce

Jeudi 01 janvier 2015 par Marion Ivaldi

USA : OGM et plants résistants pour lutter contre la maladie de Pierce

Organisé les 16 et 17 décembre à Sacramento, le Symposium sur la recherche sur la Maladie de Pierce a fait le point sur les avancées en matière de lutte contre la Maladie de Pierce. Avec environ 30 millions de dollars investis depuis 2001, la recherche contre cette maladie explore de nombreuses voies de contrôles, et notamment la mise au point de cépages résistants issus de transgénèse ou de rétrocroisement. Cette dernière technique est d'ailleurs la plus aboutie, puisqu'un premier plants résistants à la Maladie de Pierce (ayant les caractéristiques génétiques de la petite syrah et du cabernet sauvignon) devrait être commercialisé en 2015. Il a été mis au point par le Docteur Andy Walker de l'Université de Davis. 13 autres pourraient débarquer sur le marché américain dans le futur.

Le docteur Steven Lindow du département des Plantes et de la biologie moléculaire, a quant à lui, mis au point un cépage transgénique résistant à la Maladie de Pierce. Il est actuellement testé sous serre et en plein champ. Sa caractéristique est de produire une molécule de communication intercellulaire (appelée Diffusible signal factor, DSF) qui perturbe les mouvements de l'agent infectieux de la Maladie de Pierce, la bactérie Xylella fastidiosa. Le DSF est un acide gras insaturé qui inhibe la production d'enzymes nécessaires aux mouvements de la bactérie à travers la plante.

« Notre objectif est d'accroître artificiellement la concentration de cette molécule dans la plante pour lutter contre Xylella fastidiosa » indique Steven Lindow dans un article paru sur winebusiness. Ainsi, la transgénèse n'est pas la seule réponse sur laquelle travaille le chercheur. Il teste des produits à pulvériser, notamment l'acide palmitoléique. La voie par contrôle biologique est également étudiée à travers l'utilisation d'une bactérie qui produirait le DSF et pourrait être appliquée par pulvérisation.

Enfin d'autres recherches sont menées pour contrôler la cicadelle vectrice de la Maladie de Pierce. Des recherches portant sur la confusion sonore ou le blocage du développement des nymphes vont ainsi être menées.

 

Crédit photo : DR

 

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé