LE FIL

Londres

Le BIVB organise la « Bourgogne Week » pour redynamiser ses exportations

Lundi 15 décembre 2014 par Juliette Cassagnes

Londres : le BIVB organise la « Bourgogne Week » pour redynamiser ses exportations

L’interprofession bourguignonne repart à l’assaut du marché britannique, première destination historique pour l’exportation de ses vins. Pendant presque deux semaines, à partir du 12 janvier prochain, le BIVB organise la « Bourgogne Week ». Le concept : importateurs et grossistes invitent leurs clients professionnels – acheteurs, journalistes, restaurateurs, etc. - à déguster leur sélection de vins de Bourgogne et à rencontrer les viticulteurs et négociants de la région. « Des dégustations, dîners, réceptions, ventes « en primeur » vont permettre de lancer le millésime 2013 », indique l’interprofession. L’ensemble des animations est répertorié sur un site internet créé pour l’occasion, « bourgogne-week.com », mis en ligne à compter du 22 décembre prochain.

 

Le BIVB prévoit également la mise à disposition d’un « Wine bar », un espace privatisé, à Mayfair, à Londres, afin que les vignerons et négociants puissent y recevoir leurs clients et la presse. Un diner « Paulée » y est également programmé le 13 janvier.

 

Pour la Bourgogne, l’export représente une part importante de ses ventes, avec 50% du chiffre d’affaires total. Or les vins de la région ont connu un premier fléchissement (« léger ») du chiffre d’affaires au troisième trimestre 2014, après cinq années de retour à la croissance. Le cumul des neuf premiers mois 2014 indique, quant à lui, une baisse des exportations de vins de Bourgogne de 13,5 % en volume et de 3,3 % en valeur par rapport à la même période l’an dernier. « Manque de vin et mauvaise conjoncture de l’économie mondiale malmènent les résultats, justifie l’interprofession. « L’enjeu de cette nouvelle campagne est la reconquête des marchés, poursuit celle-ci.

 

Le Royaume-Uni, qui est un marché clé pour la Bourgogne, est par ailleurs celui qui enregistre la plus forte baisse en valeur pour les exportations françaises de vin, sur les huit premiers mois de l’année, d’environ 16%. Selon FranceAgriMer, celle-ci est dûe à une « chute des prix ». « Le Royaume-Uni semble ainsi rompre avec une tendance observée ces dix dernières années où les importations de vins bien valorisés étaient privilégiées », explique l\'établissement dans sa dernière note de conjoncture. Espérons donc, pour les opérateurs en vins de Bourgogne, que la « Bourgogne Week » aidera à inverser la tendance…

Crédit photo: BIVB

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé