Accueil / / Vrac : La Bulk Wine désormais un rendez-vous annuel incontournable

Vrac : La Bulk Wine désormais un rendez-vous annuel incontournable

Par Sharon Nagel Le 27 novembre 2014
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Vrac : La Bulk Wine désormais un rendez-vous annuel incontournable
L

es éloges ne tarissaient pas lors de cette sixième édition World Bulk Wine Exhibition (WBWE), vantant à la fois le professionnalisme du salon et la qualité de son visitorat. Au total, 250 exposants provenant de 19 pays producteurs ont accueilli près de 6 000 visiteurs professionnels les 24 et 25 novembre au parc des expositions RAI à Amsterdam. « Lorsqu’on travaille dans le secteur du vrac, une présence à WBWE s’impose, tout comme Vinexpo pour les vins conditionnés », affirme Luis Miguel Borras, directeur export de la cave Cherubino Valsangiacomo qui produit 1 million d’hectolitres de vins espagnols par an. Son avis est partagé par Eric Lanxade, responsable commercial de Caves et Vignobles du Gers, qui renchérit : « Nous sommes ici entre professionnels. Le salon n’est pas pollué par des gens qui n’ont rien à y faire ».

 

Etablir des contrats à long terme pour éviter le marché spot, élargir sa présence sur les marchés internationaux, découvrir le nouveau millésime dans l’hémisphère nord et se faire une idée des perspectives de récolte et de commercialisation pour l’hémisphère sud… autant de motivations qui conduisent à un nombre de participants chaque fois plus élevé, à la fois du côté des exposants et des visiteurs. Pour sa part, la directrice France de la WBWE, Blandine Philibert-Maret, souligne aussi la simplicité esthétique voulue pour le salon et appréciée par les participants  : « La conception sans fioritures des stands est à l’image du marché mais il ne signifie en rien que la qualité n’est pas au rendez-vous ».

 

En témoignent, la qualité des vins primés lors du Bulk Wine Competition et des produits présentés dans la Silent Tasting Room (la salle silencieuse de dégustation) qui n’a pas désempli pendant toute la durée du salon. Un cycle de conférences, chaque fois plus pertinentes et plus fréquentées, ainsi que des espaces dédiés, comme « The Vine » pour les produits dérivés de la vigne, renforcent également l’intérêt de l’événement. Les conférences permettent, par ailleurs, de déceler certaines orientations du marché, dont une demande accrue en faveur du travail à façon dans le secteur du vrac. Que ce soit par l’utilisation de la flash-détente ou de la colonne à cônes rotatifs – capable d’enlever non seulement l’alcool mais aussi les arômes « verts » - les producteurs cherchent de plus en plus à répondre à des cahiers des charges précis, à la demande d’acheteurs toujours plus exigeants.

 

Ainsi, pour beaucoup de participants, une présence à la WBWE ne s’explique pas uniquement par de simples objectifs commerciaux. « Nous avons voulu mieux appréhender le marché du vrac et évaluer notre capacité à rivaliser avec les autres grands pays producteurs », a expliqué Vitalie Panuta, directeur du Bureau national de la Vigne et du Vin de Moldavie, à la tête d’une délégation de dix caves moldaves, présentes pour la première fois cette année. L’internationalisation croissante du salon, illustrée en 2014 par la présence de pays tels que la Moldavie, la Géorgie, la Macédoine, la Malaisie et l’Ukraine, reflète celle du marché du vrac. 

 

Crédis photo : WBWE

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé