LE FIL

Les Outsiders de bordeaux

Le critique Jean-Marc Quarin tient son salon des vins

Jeudi 20 novembre 2014 par Marion Ivaldi

Les Outsiders de bordeaux : le critique Jean-Marc Quarin tient son salon des vins

"Les outsiders sont des vins dont le goût est supérieur à ce que l'étiquette laisse paraître" se plaît à répéter Jean-Marc Quarin, critique indépendant. Pour la seconde édition des Outsiders, qui se tiendra du 21 au 22 à rue Valois à Paris, 30 crus, soit environ une soixantaine de vins des millésimes 2010, 2011 et 2012 seront à découvrir. "Le choix est volontairement restreint afin que les visiteurs puissent tous les goûter" explique le critique. Le parcours de dégustation est pensé pour qu'il soit à la fois pédagogique et qu'aucun vin ne vienne écraser un autre : il commence par les liquoreux, puis les blancs (après avoir rincer la bouche avec de l'eau ou du pain), puis les rouges de la rive droite et enfin ceux de la rive gauche. Durant tout le salon, les visiteurs auront accès à la base de données des notes de Jean-Marc Quarin afin de les aider dans leur choix. "Le salon apporte un vrai service. Les visiteurs pourront ainsi goûter plusieurs millésimes et, dans certains cas, choisir une année moins cotée pour une qualité très proche".

L'édition sera marquée par un atelier (payant) animé par Ardeasal, une société italienne qui commercialise des bouchons en plastique de luxe. Elle proposera une dégustation comparative de vin bouché au liège et de vin bouché avec ses propres bouchons. L'objectif de cet atelier est de sensibiliser les visiteurs à la question du bouchage : la perméabilité de ces bouchons en plastique étant très constante, les vins ont peu de variation organoleptique. Or "il y a des bouteilles chères qui ont un rendu fantastique. Mais dans une même caisse, un vin peu être décevant à cause de la variation de perméabilité du bouchon de liège" explique Jean-Marc Quarin. L'atelier est donc une façon pour lui de sensibiliser les amateurs à la question du bouchage, un sujet qui lui tient à coeur, lui qui a été l'un des premier à dénoncer les écarts existants d'une bouteille à l'autre dans une même caisse.

Le salon propose trois autres ateliers. Le premier vise à sensibiliser sur l'évolution des goûts dans le Médoc en relation avec la hausse de la part des cabernets sauvignon dans les assemblages. Les deux autres seront animés par Jean-Marc Quarin. Le premier s'interroge sur la qualité d'un vin et comment le reconnaître. Le second s'intitule "le goût des vins de bordeaux est une construction : rive gauche versus rive droite". Il vise à apprendre à reconnaître des valeurs tactiles des cépages, valeurs qui, selon le critique, sont davantage peceptibles par l'amateur que les arômes.

Pour en savoir davantage sur le salon, c'est par ici.

 

Photo : Jean-Marc Quarin

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé