LE FIL

".vin" et ".wine"

Une liste d'indications protégées est en négociation

Mercredi 19 novembre 2014 par Marion Ivaldi

Actuellement se discute entre l'ICANN et le secteur viticole, un accord amiable destiné à résoudre le conflit portant sur l'attribution des noms de domaines .vin et .wine. Cet accord amiable devrait passer par la rédaction d'une liste de noms d'indications protégées à en croire un article paru dans l'édition datée du 17 Novembre du Monde. Celui-ci cite le président de l'ICANN, Fadi Chehadé, qui évoque une "liste réservée de noms qui seraient protégés contractuellement entre l'ICANN et le registre, et accompagnée d'un ensemble de règles pour attribuer ces noms aux parties ayant des intérêts et des droits en la matière". Pour Pascal Bobillet-Monnot, avoir évoqué cette liste trahit la confidentialité qui doit s'appliquer dans le cadre des négociations pour un accord amiable. Au centre ces négociations, l'existence de cette liste n'avait pas été publiquement révélée. Elle est d'ailleurs incomplète à ce stade. Par ailleurs, elle ne suffirait pas à sceller un accord car d'autres points, tenus secrets, font parti des négociations. Et Pascal Bobillet-Monnot de jouer la prudence quant à l'issue de la procédure amiable : "il y a 50% de chance qu'elle aboutisse favorablement".

L'article cite également John Nevett à la tête de Donuts, l'unique candidat en lice pour l'achat des extensions viticoles ".vin" et ".wine". L'homme joue la conciliation en indiquant vouloir trouver  une issue favorable à la demande des producteurs de vins de protéger les indications d'origine. Se déclarant conscient que les producteurs de vin seront ses premiers clients, il explique : "nous sommes pris entre deux feux, au milieu d'une bataille entre Etats qui nous dépasse. C'est vrai que mon gouvernement n'est pas favorable à la reconnaissance des indications géographiques, mais à mon niveau, je cherche simplement des arrangements commerciaux, au coup par coup". Interrogé sur les règles d'attribution des noms de domaine, il déclare : "Je serai très heureux si beaujolais.wine revient aux viticulteurs de cette province. J'adore le Beaujolais". Ces réactions ont quelque peu surpris la Confédération nationale des appellations d'origine. Pour son directeur, Pascal Bobillet-Monnot, "lors de notre rencontre à Los Angeles en octobre dernier, Donuts nous avait indiqué vouloir vendre toutes les adresses se terminant par .wine et .vin. Si l'entreprise est prête à d'autres solutions tant mieux !".

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé