Accueil / Commerce/Gestion / Prix vrac des Pays d'Oc : la tension se fait de plus en plus prégnante

Alors que la Bulk Wine (le salon des vins en vrac d’Amsterdam) ouvre le 24 et le 25 novembre, les...
Prix vrac des Pays d'Oc : la tension se fait de plus en plus prégnante

Par Marion Ivaldi Le 19 novembre 2014
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Prix vrac des Pays d'Oc : la tension se fait de plus en plus prégnante
A

lors que la Bulk Wine (le salon des vins en vrac d’Amsterdam) ouvre le 24 et le 25 novembre, les prix des pays d’Oc s’orientent fortement à la hausse. Globalement, les prix décollent de 20% pour un prix moyen de 91.73 euros/hl. Le rythme de la campagne est fortement avancé, avec un volume contracté à la mi-octobre en hausse de 366%. Hausse des prix et marché vrac anticipés s'expliquent par une offre plus réduite sur fond de baisse spectaculaire des stocks. Ils sont en retrait de 17.2% à 2.3 millions d’hl, soit 4.7 mois contre 6 mois en 2013 et 8.2 mois en 2012.

La tendance à un intérêt plus marqué pour les rosés et les blancs, déjà observée durant la campagne 2013/2014, se confirme et, même, semble s’exacerber. Les rosés connaissent ainsi une hausse de prix de 18.3% en moyenne à 88.11 euros/hl, ce qui les placent devant le prix des rouges (85.25 euros/hl). L’intérêt des opérateurs se portent de plus en plus sur le merlot, dont les prix en rosé connaissent une croissance de 21.3% à 88.84 euros/hl. En blancs, la hausse des prix est de 14.8% à 98.74 euros/hl. C’est du côté des sorties de chai, que l’intérêt pour cette couleur transparaît (+6.6%, environ 90 000hl). Les acheteurs ont, semble-t-il, cherché à se couvrir devant une offre plutôt faible.

Les tendances sur les prix et les sorties de chais, observées sur blancs et rosés, se vérifient en rouge. Par ailleurs, le phénomène de resserrement des prix entre les différents cépages se poursuit encore cette année. Amorcée lors de la campagne 2009/2010, l’écart de prix n’était plus que de 2 euros sur la campagne 2013/2014 (le phénomène est identique en rosé). Cette convergence pourrait se confirmer cette année. A l’inverse, les cépages blancs conservent une vraie distinction de prix.

La vente en vrac représente la grande majorité des pays d’Oc, avec 89% des vins vendus sous cette forme sur le millésime 2013 (soit 5.3 milllions d’hl, soit 11% de plus qu’en 2012). Les tendances observés dans cette catégorie sont particulièrement importante pour le marché IGP : les pays d'Oc réprensentent environ 77% de l'offre IGP du Languedoc-Roussillon

Photo : Area del Vino

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé