Accueil / / Associés à Groupama pour former les agriculteurs à la gestion des risques

JA, Apca, Fnsea et Coop de France
Associés à Groupama pour former les agriculteurs à la gestion des risques

Par Frédéric Hénin Le 19 mars 2010
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Associés à Groupama pour former les agriculteurs à la gestion des risques
G
roupama a présenté jeudi 18 mars un classeur de 15 fiches portant sur la gestion des risques pour guider les décisions des agriculteurs dans la réalisation de leurs projets. Sa distribution sera réalisée dans le cadre d’un vaste programme de formation professionnelle qui sera lancé dans les prochaines semaines.

 La gestion des risques, comme la sécheresse, est dorénavant un
des éléments de la constitution du revenu. (© Terre-net Média) La gestion du risque est dorénavant un des éléments de la constitution du revenu. La maladie, la sécheresse, l’épidémie sont autant d’épées de Damoclès qui pendent au dessus des têtes des exploitants agricoles. Des épées qui, du jour au lendemain, peuvent remettre en cause n’importe quel projet professionnel. « L’impasse de se prémunir du risque est de plus en plus préjudiciable pour l’exploitation », assure William Villeneuve, président de JA. Et l’Etat ne souhaite plus jouer les pompiers en période de crise.

Fortes de cet adage, quatre organisations professionnelles et syndicales (JA, Fnsea, Apca et Coop de France) associées à Groupama ont décidé de créer un programme de formation à la gestion du risque. Ce programme initié par Christian Bonnetier, directeur adjoint de Groupama, se présente sous la forme d’un classeur de 15 fiches élaborées en partenariat avec l’Essec (école supérieure de commerce). Il constitue par conséquent le socle d’une formation de deux jours pour amener les étudiants, les porteurs de projets et les agriculteurs à intégrer dans leur projet cette notion.

Gérer le risque ne fera jamais le revenu

Il pourra en particulier être dispensé lors du parcours professionnel personnalisé dont bénéficient les futurs jeunes agriculteurs.

Les quinze fiches du pack sont réparties en : 

8 fiches génériques qui font l’inventaires des risques à l’échelle de l’exploitation; 7 fiches thématiques.

Ces fiches réactualisables donneraient aux exploitants les outils nécessaires pour établir un diagnostic de leur exploitation et définir une stratégie de gestion des risques complémentaire à tout projet d’entreprise. Les sessions de formation seront évidemment adaptées aux bassins de production et aux systèmes d’exploitation puisque la gestion des risques repose forcément sur des logiques spécifiques.

"Un schéma d'intégration du monde agricole"

La formation sera dispensée par des personnes habilitées, issues de différentes organisations associées au programme. Le 10 mai prochain démarreront les premières sessions de formation des référents régionaux et départementaux. Ceux-ci auront en charge d’organiser sur tout le territoire les sessions de formation de futurs formateurs aptes à diriger les sessions de deux jours dès l’automne prochain auprès des agriculteurs.

Les sessions seront financées par Vivea et pourront être dispensées trois semaines après avoir entrepris les démarches d’inscription nécessaires.

Mais attention gérer, diminuer ou couvrir le risque ne fera jamais le revenu. « Nous sommes dans un schéma d’intégration du monde agricole où l’exploitant prendra sa responsabilité dans la conduite et la réalisation de ses projets », défend la profession. Autrement dit, il est exclu selon J.L. Baucherel, président de Groupama, que des prêts ou des aides, par exemple, soient conditionnés par la souscription de contrats d’assurance. En revanche, l’engagement de l’exploitant à avoir pris les précautions nécessaires pour se prémunir contre certains risques et renforcer ainsi ses chances de réussite sera requis. Il reste à savoir si ce dogme ne fera pas l’objet d’interprétations dogmatiques.


Partage Twitter facebook linkedin
CONTENUS PARTENAIRES
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé