LE FIL

Train contre vignes

Lundi 11 janvier 2010 par Juliette Cassagnes

Le Syndicat Viticole des Graves tire la sonnette d'alarme. Le tracé de la future « Lgv » - Ligne à grande vitesse - envisagée par Réseaux ferrés de France coupera la zone viticole et des châteaux sont directement menacés.

Jusqu'à aujourd'hui, plusieurs « fuseaux » étaient envisagés pour la construction de cette nouvelle voie ferroviaire, qui reliera Bordeaux à l’Espagne, puis plus tard, Bordeaux à Toulouse en « voie rapide »... soit « un gain de temps d’environ 20 minutes », selon le Syndicat viticole des Graves. Mais le couperet est tombé aujourd'hui, suite à une réunion du comité de pilotage des "Grand projets du Sud-Ouest" (►voir encadré). Le « fuseau » (bande de 1km de large) choisi quitterait en effet la voie ferrée actuelle au sud de Bordeaux au niveau de Saint-Médard d’Eyran. Il traverserait ensuite la zone délimitée d’appellation Graves. Parmi les communes concernées : Bautiran, Castres-gironde, Ayguemorte-les-Graves, Saint-Selve, Saint-Michel de Rieufret, ou encore Landiras. Deux secteurs sont donc particulièrement concernés par la coupure ferroviaire: la "porte d’entrée de l’Aoc Graves", au nord, « avec des châteaux viticoles de renommée » tels que le Château Le Tuquet, le Château Méjean (►voir article déjà paru: "D'un coup de crayon", une partie du vignoble des Graves menacée par la Lgv), le Château Saint-Jérôme. Et plus au sud, d’autres grandes propriétés viticoles comme le Château du Grand Bos, le Château Haut Selve, ou encore le Château de Castres.


Passera ou passera pas ? Le Syndicat Viticole des Graves pense qu'une solution non dommageable à son terroir "est toujours possible" et regrette que "l'excellence agricole que sont les Aoc françaises soit toujours sacrifiée dans l'aménagement du territoire" (© Viti-net)

« La surface touchée de l’aire délimitée viticole avoisinerait une centaine d’hectares et la zone en production entre 40 et 50 hectares plantés, fait savoir son directeur Jean-Louis Vivière. Et cette décision n’est pas attaquable juridiquement. Pour changer les choses, nous devrons donc faire au maximum du lobbying auprès de Rff - Réseaux ferrés de France - mais aussi auprès des politiques, des élus régionaux notamment. ». Des actions seront menées prochainement par les viticulteurs, notamment auprès des élus locaux qui soutiennent l'activité viticole de leurs communes et qui s'opposent à ce projet, annonce aussi savoir le syndicat.


Le fuseau envisagé pour la future ligne Lgv de Réseaux ferré de France traverserait la zone viticole d'appellation Graves sur une centaine d'hectares. "Un terroir exceptionnel intransférable contrairement
aux zones artisanales et industrielles", s'indigne le Syndicat de l'appellation (►cliquez ici pour agrandir) (© D.R.)

Peu de scrupules à traverser un vignoble

Une autre solution existe, fait aussi savoir le Syndicat: « On peut faire passer la ligne au même endroit sans toucher le vignoble, ou très peu, explique Jean-Louis Vivière. Alors, pourquoi traverser le vignoble, est-on en droit de se demander : « L’enjeu est moins grand dans cette zone pour Rff, répond le directeur. Dans les autres, les maires ne sont pas d’accord non plus pour avoir une ligne qui traverse leur propre commune, avec des zones artisanales notamment. Il s’agit d’une bataille de lobbies, qui ont une influence très importante dans les décisions prises ».

Pour en savoir plus sur : "Les grand projets du Sud-Ouest" de Réseaux ferrés de France, cliquez ici

Ce débat remet une fois de plus au premier plan le sujet du problème du prélèvement des terres agricoles « sacrifiées » au nom de l’urbanisation : « Pour les aménageurs, les terrains agricoles sont considérés comme des espaces libres et cette idée est très ancrée chez eux. Le rôle des politiques est grand, mais on a l’impression que la viticulture ou l’agriculture ne font plus partie de l’économie, alors qu’elles représentent tout de même un emploi sur six en Gironde. On a aujourd’hui peu de scrupules à traverser un vignoble », se désole le directeur.


RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé