Accueil / Commerce/Gestion / Le Maire demande aux viticulteurs de conquérir de nouveaux marchés

Gouvernement
Le Maire demande aux viticulteurs de conquérir de nouveaux marchés

Par Vitisphere Le 26 novembre 2009
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Le Maire demande aux viticulteurs de conquérir de nouveaux marchés
L
e ministre de l'Agriculture, Bruno Le Maire, a encouragé jeudi les viticulteurs du Languedoc à conquérir de nouveaux marchés à l'export, au lendemain d'une manifestation de la profession à Montpellier pour réclamer des aides.

M. Le Maire a par ailleurs condamné les incidents survenus à la fin de cette manifestation. "Les violences quelles qu'elles soient, quelque que soit la situation, ne sont pas acceptables et n'apportent aucune solution à la crise que traversent aujourd'hui les viticulteurs du Languedoc. (...) Il y a d'autres voies et moyens pour trouver des solutions constructives", a-t-il déclaré sur RMC Info.

Revenant ensuite sur les difficultés des viticulteurs du Languedoc, particulièrement touchés par la crise, il a estimé que "l'avenir des vins passe par la capacité à conquérir des parts de marché à l'exportation". "II faut aller vendre notre vin par exemple en Grande-Bretagne", a plaidé M. Le Maire. Pendant les six premiers mois de l'année, les exportations de vins français ont baissé de 12% en volume et de 26% en valeur, selon le ministère.
Bruno Le Maire a plaidé pour qu'il n'y ait plus qu'une seule organisation viticole pour le Languedoc-Roussillon (© Viti-net)

Une demande mondiale pour les vins de cépages

Mi-novembre, M. Le Maire avait annoncé la création d'un fonds pour promouvoir les vins français. "Nous n'avons pas aujourd'hui des capacités à vendre des vins de cépage en France", a noté le ministre. Or, "la demande mondiale est une demande des vins de cépage, c'est comme ça que les vins dits du Nouveau monde ont réussi à mieux se commercialiser à l'étranger. Pourquoi est-ce que nous ne ferions pas la même chose avec les vins du Languedoc ?", a-t-il poursuivi.

Les viticulteurs ont le droit de vendre sous l'appellation "vin de cépage" quand leur vin n'est produit qu'à partir d'une seule variété de vignes (Merlot, Chardonnay...). Le ministre a enfin plaidé pour "qu'il n'y ait plus qu'une seule organisation viticole pour le Languedoc d'ici quelques semaines" car "il n'y a pas un seul instant à perdre pour essayer de mieux vendre (...) nos produits à l'étranger".

A lire aussi: Montpellier - Plusieurs milliers de viticulteurs réclament des aides pour sortir de la crise (publié le 25/11/2009)


Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé