Accueil / / 83% des volumes situés en Languedoc-Roussillon

Distillation de crise
83% des volumes situés en Languedoc-Roussillon

Par Juliette Cassagnes Le 24 septembre 2009
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
83% des volumes situés en Languedoc-Roussillon
6
00.000 hectolitres de vins rouges, de table ou de pays, partiront à la distillation cet hiver. FranceAgriMer fait le point par département sur les volumes agréés pour la distillation de crise pour la campagne 2008-2009.


Les vins de table ou de pays non enrichis qui partiront à la distillation seront rémunérés 3,2€/%vol/hectolitre (© Viti-net) Sur 600.000 hectolitres agréés au niveau national pour la distillation, environ 190.000 hl proviennent de l’Hérault, 147.000 hl pour l’Aude, et 139.000 hl pour le Gard.  Loin derrière, le Vaucluse (29.800 hl), les Pyrénées Orientales (23.600 hl) et l’Ardèche (20.700 hl). A eux quatre (Hérault, Aude, Gard, Pyrénées Orientales), les départements du Languedoc-Roussillon représentent 500.000 hl, soit 83% des volumes nationaux.

Date butoir: 30 avril 2010

Les vins livrés pour la distillation pourront provenir indifféremment de la récolte 2008 ou des précédentes, le paiement de l'aide et le prix d'achat du vin étant conditionnés par la régularité de la livraison. "Cette régularité est appréciée au travers de la vérification de la quantité de vin livré, du type de vin livré (Vdt ou Vdp rouge), de ses caractéristiques (titre alcoométrique, acidité totale, acidité volatile)", précise FranceAgriMer. Le distillateur percevra 3,55 €/%vol/hl pour les vins livrés par des producteurs qui n’ont pas enrichi et 3,35 €/%vol/hl pour les vins livrés par les producteurs qui ont enrichi. Sur ce montant, il reversera au producteur, au titre du prix d’achat du vin, respectivement 3,2 €/%vol/hl et 3 € /%vol/hl.

Les distillations devraient débuter cet l’automne, vraisemblablement en octobre, et seront possibles jusqu’au 30 avril 2010. Cette mesure avait été demandée auprès de la Comission Européenne par le Conseil spécialisé vin de FranceAgrimer du mois de juin 2009, aux vues des difficultés économiques de rencontrent la filière.


Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé