Accueil / Commerce/Gestion / « Un fort retard des sorties vins de table et de pays »

Campagne 2008-2009
« Un fort retard des sorties vins de table et de pays »

Par Juliette Cassagnes Le 28 mai 2009
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
« Un fort retard des sorties vins de table et de pays »
L
’effet crise et le climat d’incertitude ont provoqué une baisse des ventes sur la campagne 2008-2009. L’offre est « modeste » mais la demande l’est encore plus, selon FranceAgriMer. Les vins de pays et de table blancs restent toujours un marché plus porteur et mieux valorisé.


Le bilan des 8 premiers mois de campagne des sorties de chais à la production ne s'annonce pas sous les meilleurs hospices (© Viti-net) FranceAgriMer fait le point sur l’état des marchés à la production* après 9 mois de campagne 2008-2009. Les ventes des vins de table rouges et rosés accusent un « gros retard » de 700.000 hectolitres (hl) par rapport à la même période l’an dernier (1,8 millions d’hl sortis à fin avril), soit -40% par rapport à la moyenne des 5 années passées. Quant aux vins de pays rouges et rosés, le retard en terme de quantités sorties des chais dépasse le million d’hl (4,9 millions d’hl sortis à fin avril), soit -6% par rapport à la moyenne des 5 précédentes années.

« Les vins de table paient la situation beaucoup plus chère que les autres, commente André Barlier, directeur de l’unité Marchés et Etudes à FranceAgriMer. Les mois d’avril et mai ont permis un relatif rattrapage. Nous sommes dans un contexte d’offre modeste, avec une petite récolte en 2008, la plus basse depuis au moins 15 ans, et de demande très modeste, sur le marché national et surtout à l’exportation ». Selon lui, cette baisse est liée à la chute de la consommation mondiale mais aussi au climat d’incertitude qui fait que les opérateurs travaillent à flux tendu et vident leurs stocks.

Une baisse qui devrait se poursuivre

Concernant l’évolution des prix des vins de table et de pays rouges et rosés, ceux des vins de pays marquent un palier sur les derniers mois (55€/hl), alors que ceux des vins de table continuent leur baisse entamée depuis janvier 2009 (41,6€/hl). Ces produits restent toujours moins bien valorisés que les vins blancs. Les prix des vins de pays blancs se maintiennent aux alentours de 85€/hl depuis plusieurs mois, et les prix des vins de table baissent légèrement sur la période mars avril (59€/hl). « Malgré ce maintien relatif des prix moyens de campagne, les propositions de prix et les transactions non encore enregistrées de ces dernières semaines conduisent cependant à observer une orientation baissière sur l’ensemble des couleurs et des catégories de vins de table et de pays » conclut FranceAgriMer dans son rapport.

En terme de volumes, les vins de table et de pays blancs connaissent eux aussi un net recul des sorties, mais dans une moindre mesure : -126.000 hl en moins pour les vins de table (soit -37% par rapport à la moyenne quinquennale) et -96.000 hl pour les vins de pays (+23% par rapport à la moyenne quinquennale).


* Il s’agit de la 1ère mise en marché du vin à la sortie de chai (vignerons, caves coop).
Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé