Accueil / Commerce/Gestion / Chaud devant, ça sent le rangement !

Chambres d’Agriculture
Chaud devant, ça sent le rangement !

Par Leslie Gadal Le 29 avril 2009
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Chaud devant, ça sent le rangement !
V
oté à l’unanimité le 28 avril dernier par les présidents des Chambres d’agriculture, le projet Terres d’Avenir est destiné à améliorer les services proposés par les Chambres d’agriculture. Objectif : mieux répondre aux préoccupations actuelles des agriculteurs.


Luc Guyau, président de l'Apca, déclarait au sujet du projet
"il ne s'agit pas d'une réforme pour la réforme,
mais bien de l'engagement d'une dynamique
au bénéfice de tous les publics des Chambres d'Agriculture "
 
(© Terre-net Média) Le projet Terres d’Avenir vient d’être approuvé à l’unanimité par les présidents des Chambres d’agriculture, moins une voix contre et quatre abstentions. Cette réforme, débutée en 2005, destinée à mieux répondre aux attentes des publics des Chambres, devrait contribuer à la « performance durable de l’agriculture et des territoires. » Elle est l'aboutissement des engagements pris à la suite de l'université de Beaune.

Une réforme...

Les prochaines étapes sont l’élaboration dans chaque région et dans les Dom d’un projet de réorganisation pour le 23 septembre 2009, qui sera débutée en 2010, ainsi que l’amélioration de l’efficacité du groupe Chambres. Les objectifs de la première réforme sont « de réorganiser les compétences entre Chambres départementales d’une même région autour de la Chambre régionale pour que les actions de proximité bénéficient d’un dispositif régional et/ou interdépartemental renforcé, et de revoir la gouvernance pour que les Chambres d’agriculture jouent pleinement leur rôle d’interlocuteur des partenaires agricoles, forestiers et territoriaux aux échelles adaptées. »

...pour améliorer le service...

Dans le but d’améliorer leur efficacité, les Chambres s’attaquent à 5 chantiers dès 2009, destinés à renforcer le rôle de l’Apca :

Moderniser la gestion et le management des équipes partagées Optimiser le fonctionnement du réseau Concevoir et déployer 12 services nationaux mutualisés Développer le centre de ressources national Communiquer autour du « projet Terres d’avenir »

Trois sujets restent cependant en suspens : le financement des Chambres, les élus (composition des instances élues, statut des élus et modalités d’élection) et l’identité visuelle.

... et mieux répondre aux attentes

Les chambres s’engagent à tenir rapidement leurs engagements afin d’améliorer dès que possible les services apportés aux publics, en garantissant l’implication de tous les acteurs de la réforme. Ces mesures interviennent à la suite d’une réorganisation des partenaires institutionnels et administratifs des Chambres. Elles émanent aussi de demandes d’agriculteurs de disposer de Chambres plus aptes à répondre à leurs nouveaux besoins.

Détail des 12 services nationaux mutualisés dès 2009 :
Formation à l’utilisation des phytosanitaires et pratiques alternatives Diagnostic énergétique des exploitations agricoles Epidémiologie et avertissements Accompagnement des projets environnementaux des collectivités locales Développement de l’agriculture biologique et des techniques alternatives « Diagnostics agricoles » à l’attention des collectivités Valorisation des données « Ipg » collectées lors de l’enregistrement des animaux « Base sol » des données parcellaires Création et reprise des entreprises agricoles Suivi en commun de la réglementation Références des systèmes d’exploitation Services web des Chambres d’agriculture et de l’Apca

 


Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé