Accueil / Commerce/Gestion / Les Etats-Unis et l'Italie devant la France

Consommation du vin en 2012
Les Etats-Unis et l'Italie devant la France

Par Juliette Cassagnes Le 31 mars 2009
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Les Etats-Unis et l'Italie devant la France
L
es projections Vinexpo – Iswr pour les 5 prochaines années (2008-2012) confirment les tendances précédemment observées : la consommation mondiale progresserait hors de nos frontières. Une opportunité à saisir pour les vins français, car la consommation en France devrait continuer de baisser.

Selon l’étude* « prospective 2012 sur la conjoncture vins et spiritueux » réalisée par Vinexpo – Iswr, la production mondiale de vin des 5 prochaines années devrait continuer sa progression, d'environ +3,83% entre 2008 et 2012. Elle devrait alors atteindre 3 milliards de caisses de 9 litres. "Cette production continuera d’être assurée pour plus de la moitié par trois pays : Italie, France et Espagne", fait aussi savoir l'étude.

Côté consommation mondiale, elle devrait, elle aussi, suivre la même tendance, et progresser en volume comme en valeur. Elle passerait ainsi de 2 657 millions de caisses en 2008 à 2 816 millions en 2012, soit une croissance de +6%. « En 10 ans (2003- 2012) la consommation mondiale de vin aura donc augmenté de 14,07%, soit 347,33 millions de caisses, ce qui correspond à une année de production aux Etats-Unis, le 4ème pays producteur mondial de vin », souligne l’étude. Cette croissance serait encore plus importante en termes de valeur, puisqu’elle atteindrait quasiment +9% en 5 ans et 24% en 10 ans.

6 pays sur 120 ont une consommation qui baisse

Le « top 3 » des pays consommateurs de vins tranquilles à l’horizon 2012 seraient les Etats-Unis, l’Italie et la France. Ce dernier perdant, dès 2007 et pour la 1ère fois de son histoire, son leadership de 1er pays consommateur au monde au profit de l’Italie.


« Le top 10 des pays consommateurs de vins tranquilles » (unité = millions de caisses de 9L). Sa croissance de consommation de +5% à l’horizon 2012 est inférieure à celle de la consommation mondiale (114 pays suivis dans l’étude). En cause, les chutes de consommation en Espagne et en France. « A noter cependant que la France connaît un ralentissement de sa décroissance de consommation » fait savoir l’étude  (© Vinexpo Iswr)

Les marchés qui enregistreraient les plus fortes croissances en 5 ans seraient la Chine (+36,66%), la Fédération russe (+24,5%) et les Etats-Unis (+11,90%). Ils devraient réaliser à eux trois une croissance de +58% sur 5 ans. « A l’horizon 2012, la Russie, comme la Chine, consommera plus de vin tranquille que l’Espagne ! » relève l’étude. Les Etats-Unis, avec 22 milliards de dollars dépensés en 2007, sont les leaders des achats de vins tranquilles en valeur. La croissance du chiffre d’affaires sur ce marché va s’établir à 13,8% entre 2008 et 2012 pour atteindre 25,527 milliards de dollars.

Les effets de 2009 globalement limités

Autre fait marquant : seuls 6 pays sur les 114 étudiés ont vu leur consommation individuelle moyenne de leur population baisser entre 2003 et 2007 : France, Suisse, Portugal, Autriche, Argentine, et Espagne. Ironie du sort, ce sont tous des pays producteurs. « Dans le même temps, les autres 108 pays étudiés, connaissent une croissance de consommation régulière qui ne se dément pas. Les pays les plus prometteurs comme les Etats-Unis, le Royaume-Uni, le Russie et la Chine sont encore très loin de la consommation per capita des marchés dit « matures » comme la France », relativise l’étude.

Depuis 2005, les Britanniques dépensent plus que les Français pour leurs achats de vins. Les Russes, dont les dépenses pour leurs achats de vin tranquille ont quasiment doublées entre 2003 et 2007 (+84,94%), devraient à l’horizon 2012 dépenser 6,45 milliards de dollars.

Au sujet de l’année 2009, même si elle sera « atypique », les auteurs précisent que « les tendances sur la période 2007-2012, en lissant les données sur cinq ans, montrent que les conséquences de la crise actuelle sur la filière vins et spiritueux seront globalement limitées ».

A lire prochainement, sur le même sujet:

Consommation à l'horizon 2012 - Le Royaume-Uni 1er pays consommateur de vins importés Blanc, rouge, rosé, avec ou sans bulles, la consommation mondiale monte Consommation marché français - Les français verront la vie en rose


* Depuis 7 ans, Vinexpo confie au cabinet The Iwsr (The International Wine and Spirit Record) une étude détaillée de la consommation mondiale, de la production et des échanges internationaux des vins et spiritueux, et l’établissement des prévisions à 5 ans. Elle couvre 28 pays producteurs et 114 marchés de consommation. « Créée en 1971, la base de données de IWSR représente la source de données la plus large, la plus précise et la plus détaillée du marché mondial des boissons alcoolisées » font savoir les auteurs.
Partage Twitter facebook linkedin
CONTENUS PARTENAIRES
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé