Accueil / / Au programme du Ppp

Installation
Au programme du Ppp

Par Frédéric Hénin Le 15 janvier 2009
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Au programme du Ppp
L
es mesures prévues dans un des deux arrêtés du 9 janvier portant sur la mise en oeuvre du Ppp tente de répondre à la diversité des besoins des porteurs de projets avant de s’installer(2ème partie).


William Villeneuve dans l'attente du décret présentant
tous les avantages du Ppp la semaine dernière (© Terre-net Média)

A chaque candidat à l’installation son Ppp pour être éligible aux aides et aux prêts à l’installation. Selon l’arrêté qui détaille l’article relatif au plan de professionnalisation personnalisé (Ppp) prévu à l'article D. 343-4 du code, chaque Ppp est élaboré par deux conseillers dont l'un est qualifié pour l'analyse des compétences et l'autre est qualifié pour l'analyse du projet d'installation. Ces conseillers sont soit des salariés du centre d'élaboration des plans de professionnalisation personnalisés (voir article paru le 15 janvier en cliquant ici), soit des personnes ou des salariés d'autres structures avec lesquelles des conventions partenariales devront être signées.

Un document d'autodiagnostic remis par le point d’info et rempli par le candidat à l’installation servira de support au premier contact les conseillers du centre d’élaboration des Ppp.

Le troisième « P » comme « personnalisation » de « Ppp » se traduit par la possibilité pour les porteurs de projets de réaliser divers stages en France où à l’étranger. L’arrêté du 9 janvier énumère leur diversité ainsi que les formations envisageables pour améliorer leur niveau de qualification initiale et appréhender concrètement leur installation.

Un stage collectif pour tous Le Ppp comprend le suivi obligatoire d'un stage collectif dont la durée est fixée à 21 heures. Ce stage collectif fait l'objet d'un cahier des charges national complété en tant que de besoin au niveau régional. Chaque Ppp est agréé par le préfet de département après avoir été préalablement signé par les conseillers mentionnés au présent article et par le candidat aux aides à l'installation. Les actions de professionnalisation doivent être réalisées et soumises à la validation du préfet dans un délai de trois ans.

En cas de désaccord entre le candidat et les conseillers, il reviendra à la commission départementale d'orientation de l'agriculture de trancher et au préfet d’apporter les adaptations à ce plan pour qu’il puisse ensuite être agréé.

Pour plus de détails, consulter l'arrêté en cliquant ici et contacter votre Chambre d’agriculture.

A lire également sur ce sujet l'article déjà paru :  Le Plan de professionnalisation personnalisé est lancé sans JA.


Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé