Accueil / Viticulture / Un millésime 2008 vif et aromatique en blanc et en rosé et fruité en rouge

Coteaux d’Aix-en-Provence
Un millésime 2008 vif et aromatique en blanc et en rosé et fruité en rouge

Par E.H Le 25 novembre 2008
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Un millésime 2008 vif et aromatique en blanc et en rosé et fruité en rouge
L
’appellation Coteaux d’Aix-en-Provence connaît une légère baisse de 5 % des volumes, comparé à la récolte 2007, avec une production estimée à 195 000 hl et un rendement moyen de 47.2 hl/ha pour l’année 2008, toutes couleurs confondues.


Ce millésime a surpris les vignerons qui ont retrouvé un cycle végétatif et une période de maturation repositionné à des dates habituelles qu'ils n'avaient plus connus depuis 2004. (© Viti-net)

Pour la 5ème année consécutive, le cycle végétatif de la vigne a démarré très tôt. Le débourrement s’est produit avec plus de deux semaines d’avance, avec un nombre de grappes inférieur à 2007. Un printemps frais et pluvieux a considérablement ralenti le rythme de la vigne qui est arrivée à la période de floraison avec une semaine de retard sur une année normale et trois semaines sur 2007.

Les vendanges 2008 ont démarré aux dates habituelles dans les zones précoces vers le 25 août, mais avec des degrés inférieurs de 1 à 2 % sur l’an dernier. Les zones tardives ont démarré plus d’un mois plus tard fin septembre début octobre, retrouvant ainsi le rythme habituel des vendanges dans l’appellation. Les raisins sont parvenus à maturité optimale dans un état sanitaire correct.

La maturité physiologique s’est déroulée dans des conditions acceptables, avec des degrés potentiels plus raisonnables en blancs et rosés et des acidités nettement plus élevées que l’an dernier, favorables aux blancs et rosés de qualité. La maturité phénolique a été difficile à obtenir. Il a fallu atteindre des degrés supérieurs à 14.5% vol pour voir les tanins fondus.

Les fermentations se sont déroulées dans de bonnes conditions. Les degrés moyens élevés ont demandé aux vignerons une parfaite maîtrise des fermentations alcooliques en matière d’apport d’azote ammoniacal et d’oxygène.

Dans l’ensemble, ce millésime 2008 se présente vif et aromatique en blanc et en rosé et fruité en rouge. Les Blancs sont, globalement, à la fois fins et aromatiques, une bouche expressive et complexe avec une belle longueur. Les Rosés ont des couleurs franches aux reflets vifs souvent bleutés. La tendance lourde, qui consiste à élaborer des rosés clairs, se confirme. Floraux plus que fruités mais toujours intenses, les nez sont expressifs avec des notes aromatiques allant des agrumes aux fruits rouges. Les Rouges, avec des couleurs allant du pourpre au grenat sombre, présentent des nez complexes caractérisés par des notes végétales ou animales suivant les cépages et une bouche d’un fruit marqué.


Source: Syndicat des Côteaux d’Aix-en-Provence
Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé