Accueil / / Amélioration du statut des actifs familiaux non exploitants

Social
Amélioration du statut des actifs familiaux non exploitants

Par Frédéric Hénin Le 10 octobre 2008
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Amélioration du statut des actifs familiaux non exploitants
L
e nombre de femmes conjointes d’exploitant sans statut diminue de 40.000 environ depuis 2000 (-40% depuis 2000). Celles qui travaillent sur l’exploitation sont plus nombreuses à être dotées d’un statut.


Le nombre d'actifs familiaux sans statut a fortement diminué depuis 2000 (© Terre-net Média) Selon la dernière étude d’Agreste portant sur les exploitations agricoles professionnelles parue en octobre 2008, « les femmes d’agriculteur sont peu présentes à la ferme. Seule exception : celles qui adoptent le statut de conjoint collaborateur qui donne droit à une meilleure protection sociale, relate l’étude d’Agreste. Elles travaillent alors pour moitié à plein temps ».

Quarante milles femmes conjointes d’exploitant en moins sans statut ont été dénombrées depuis 2000 (-40%). Celles qui restent et travaillent sur l’exploitation sont plus nombreuses à être dotées d’un statut de coexploitant.

Moins d’actifs familiaux sans statut

Le développement du cadre sociétaire en agriculture génère du reste d’avantage d’actifs coexploitants et de salariés (+3.000). En revanche, ces sept dernières années se traduisent par un reflux du nombre d’actifs familiaux présents sur l’exploitation sans statut particulier.

La faible diminution des effectifs de salariés traduit proportionnellement le recours plus important à ce type main d’oeuvre pour faire fonctionner des exploitations de plus en plus importantes. Les 139.000 salariés dénombrés en 2007 représentent 117.000 plein temps (-9.000 en 7ans). La part des salaires croît plus que les revenus des agriculteurs.


Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé