Accueil / Commerce/Gestion / Les rosés et les vins effervescents ont la cote en Suède

Export
Les rosés et les vins effervescents ont la cote en Suède

Par Ingrid Proust - Ligérienne de Presse Le 19 juin 2008
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Les rosés et les vins effervescents ont la cote en Suède
L

es ventes de vins pétillants et de vins rosés sont en hausse en Suède. Des évolutions qui peuvent bénéficier aux vins français, deuxièmes fournisseurs en valeur mais seulement cinquièmes en volume.


Les vins français pourraient accroître leurs ventes avec la vogue des rosés, des pétillants, mais aussi des vins biologiques, comme l’indique Henrik Björck de l’importateur Primewine. “La demande pour les produits biologiques ou biodynamiques s’accroît chaque jour et les consommateurs suédois sont aujourd’hui prêts à y mettre le prix, ce qui n’était pas le cas il y a deux ans” (© Viti-net)

La Suède représente le premier marché du vin en valeur en Scandinavie. Pour autant la consommation de vin des Suédois reste encore assez limitée, inférieure par exemple aux 38 litres de vins bus par an et par personne au Danemark voisin. Le marché du vin en Suède recèle donc une bonne marge de croissance.

Traditionnellement consommateurs de vins rouges de préférence (62% du marché en volume), les Suédois évoluent dans leurs goûts et se tournent peu à peu vers d’autres types de vins. Selon un sondage réalisé auprès de consommateurs réguliers de vins en Suède par le cabinet d’études de marché Wine Intelligence, 59% des personnes interrogées indiquent leur inclinaison pour le vin rouge, mais 35% déclarent préférer le vin blanc.

Les vins effervescents ont la cote, blancs et rosés

Et parmi les vins blancs, ce sont en particulier les vins effervescents qui trouvent grâce aux yeux des Suédois : les ventes de vins à bulles se sont accrues de 13% en valeur et de 9% en volume entre 2002 et 2007 selon la société Euromonitor. Dans un récent sondage réalisé en octobre 2007 par Wine Intelligence, 18% des consommateurs suédois réguliers interrogés déclaraient avoir bu du vin effervescent au cours des six derniers mois. Les jeunes adultes en sont friands : 21% des consommateurs réguliers de vins effervescents ont entre 25 et 34 ans, selon l’étude. Un autre type de vins s’est également façonné une place de choix sur le marché suédois : le rosé. Selon Wine Intelligence, 12% des consommateurs suédois réguliers interrogés déclaraient avoir bu du vin rosé dans les six derniers mois. Les ventes de rosé ont progressé de 9% en valeur et de 10% en volume entre 2002 et 2007.

Ces évolutions conduisent le Systembolaget, l’organisme d’Etat qui détient le monopole de vente de vins et d’alcools, à adapter son offre de vins. "Nous allons renforcer notre offre de cinq nouveaux vins effervescents et nous allons lancer en brut un Champagne et un cava espagnol, indique-t-on du côté de Systembolaget. Nous allons aussi prendre en compte la tendance du vin effervescent rosé. Nous avons sélectionné l’Italie pour alimenter le segment moyenne gamme.” Un vin rosé argentin devrait aussi rejoindre l’offre de Systembolaget.

La France distancée en volume

Naguère numéro un incontestée sur le marché suédois, la France a du là comme ailleurs affronter la concurrence des autres pays européens et du Nouveau Monde. Euromonitor place la France au deuxième rang des fournisseurs de vins en Suède en valeur, derrière l’Italie, mais seulement au cinquième rang en volume, derrière l’Espagne (16% de part de marché), l’Italie (14%), l’Afrique du Sud (14% aussi) et l’Allemagne (11%). Grâce en particulier à ses Champagnes, la France détient une part de marché de 14% en valeur mais en volume, elle ne dépasse pas 10% selon Euromonitor.

Bien que les vins européens dominent les chiffres de ventes, on observe une tendance progressive pour le Nouveau Monde en Suède. Notre sondage indique que 62% des personnes de notre échantillon avaient bu du vin australien au cours des six derniers mois. Cela place l’Australie devant le Chili et l’Espagne (59%) et la France et l’Afrique du Sud (57%)”, explique Wine Intelligence.

Si les vins français sont connus des Suédois surtout pour leurs Champagnes et leurs vins de marque d’entrée de gamme (JP Chenet est la 4e marque la plus citée dans un autre sondage Wine Intelligence), ils pourraient accroître leurs ventes avec la vogue des rosés, des pétillants, mais aussi des vins biologiques, comme l’indique Henrik Björck de l’importateur Primewine. “La demande pour les produits biologiques ou biodynamiques s’accroît chaque jour et les consommateurs suédois sont aujourd’hui prêts à y mettre le prix, ce qui n’était pas le cas il y a deux ans”.

 

Check out this week's price Walmart FlyerSuperstore Flyer and Giant Tiger Flyer

Partage Twitter facebook linkedin
CONTENUS PARTENAIRES
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé