Accueil / Politique / Le vin rouge bon pour le cœur grâce à ses procyanidines

Maladies cardio-vasculaires
Le vin rouge bon pour le cœur grâce à ses procyanidines

Par Ligérienne de presse Le 21 décembre 2006
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Le vin rouge bon pour le cœur grâce à ses procyanidines
D
es chercheurs londoniens affirment avoir trouvé le type de polyphénols à l’origine des effets bénéfiques du vin rouge sur le système cardio-vasculaire : ce seraient les procyanidines. Ces molécules, très présentes dans les vins du sud-ouest de la France ou de Sardaigne, expliqueraient la longévité des habitants de ces régions.

On sait depuis plusieurs années que le vin rouge, consommé avec modération, peut réduire les risques de maladies cardio-vasculaires. Beaucoup d’études scientifiques se sont succédées, concluant au rôle déterminant des polyphénols du vin, de puissants antioxydants capables notamment de contribuer à freiner l’apparition de plaques d’athérome dans les artères.


On ne savait pas jusqu’ici lesquels de ces polyphénols étaient à l’origine de cette protection : parmi les flavonoïdes, la catéchine, la quercétine et autres composants, le resveratrol a été mis à l’honneur dans plusieurs études médicales pour ses propriétés vasodilatatrices, ses capacités de lutte contre l’agrégation des plaquettes et l’oxydation du “mauvais” cholestérol (LDL). Mais tout récemment, des chercheurs londoniens ont remis en cause le rôle du resveratrol. Selon eux, ce seraient plutôt les procyanidines qu’il faudrait remercier pour leur effet protecteur.


Les procyanidines seraient les polyphénols du vin dotés des plus grandes propriétés vasodilatatrices, estiment le Pr. Roger Corder et ses collègues du William Harvey Research Institute, du centre Queen Mary de l’université de Londres, dans leur étude parue fin novembre dans la revue Nature. Les polyphénols provoquent chez les cellules endothéliales, celles qui tapissent la paroi interne des artères, la production de monoxyde d’azote, à l’effet vasodilateur puissant. Les chercheurs ont testé des vins de différents cépages pour étudier les effets vasodilatateurs de leurs polyphénols sur des cultures de cellules épithéliales.

Le Pr. Corder et ses collègues indiquent au vu de leurs expériences que le resveratrol ne peut avoir de réel effet bénéfique en raison d’une concentration insuffisante dans le vin. Les procyanidines auraient elles en revanche un impact majeur car elles inhiberaient la fabrication d’une peptide, l’endothéline-1, un agent vaso-constricteur, qui diminue le diamètre des artères et vaisseaux.

La richesse des vins du Gers et du Nuoro


Parmi tous les vins qu’ils ont testés, les chercheurs londoniens ont constaté que les vins du sud-ouest de la France, précisément du Gers, et ceux de la région de Nuoro en Sardaigne contenaient beaucoup plus de procyanidines par rapport aux vins d’Espagne, d’Australie, d’Amérique du Sud ou des États-Unis étudiés. Les taux des vins du Gers et de Nuoro présentaient des taux de procyanidines deux à quatre fois plus élevés ! Pour le Pr.Corder, un seul verre par jour de l’un de ces vins serait suffisant pour profiter de leurs bienfaits.


Pour les chercheurs, une telle richesse en procyanidines serait liée au mode de vinification de ces vins : “dans la vinification traditionnelle, indique le Pr. Corder, les grappes subissent une période de fermentation de trois à quatre semaines, permettant la pleine extraction des tanins. Les méthodes de production traditionnelles utilisées en Sardaigne et dans le sud-ouest de la France assurent une extraction efficace des procyanidines. Les cépages utilisés, le tannat, le cabernet-sauvignon, le nebbiolo ont aussi leur importance de par leur teneur en procyanidines”. Ces cépages ont le sait sont connus pour leur richesse en tanins.

Le professeur britannique et ses collègues estiment que cela pourrait expliquer “l’association forte entre la consommation de vins traditionnels tanniques et le bien-être global, reflété par la longévité plus grande des habitants du sud-ouest de la France et de la Sardaigne”.


Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé