Accueil / Commerce/Gestion / Vins de Bordeaux : plus 24 % en valeur sur 12 mois

Exportations
Vins de Bordeaux : plus 24 % en valeur sur 12 mois

Par Vitisphere Le 14 septembre 2006
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Vins de Bordeaux : plus 24 % en valeur sur 12 mois
L
es vins de Bordeaux ont confirmé sur douze mois leur redressement à l'export avec une croissance de 5% en volume et 24% en valeur grâce à une forte demande des crus les plus prestigieux du millésime 2003, a-t-on appris jeudi auprès du Conseil interprofessionnel du vin de Bordeaux (Civb).

"A fin juin 2006, le cumul des exportations des vins de Bordeaux sur les  douze derniers mois confirme une progression en volume de 5% avec quelque 242  millions de bouteilles (...) et une croissance en valeur de 24% pour 1,229  milliard d'euros", reflet d'une augmentation des expéditions de crus haut de  gamme du millésime 2003, de très bonne qualité, a indiqué le Conseil  interprofessionnel du vin de Bordeaux.

Les exportations vers le marché américain ont ainsi progressé de 29% en volume et de 68% en valeur, selon le Civb qui note également les bonnes performances des ventes dans la zone asiatique (Japon +9% et +14% en valeur, Hong Kong +23% et +26% en valeur, Taiwan +13% et +71% en valeur, la Corée du sud +19% et +12% en valeur et la Chine +43% et +57% en valeur).

L'Union européenne a vu en revanche "sa croissance modérée en volume (+1%) mais appréciable en valeur (+17%)", a souligné le Civb en notant les progressions des marchés britannique (+3%) et belge (+2%) mais le recul de 3% des achats de la part des clients allemands.

En France, premier débouché pour les vins de Bordeaux (les deux tiers de la production y sont commercialisés), les Bordeaux ont maintenu leur "bonne orientation en grande distribution" (+1,5% en volume avec 223 millions de bouteilles vendues et +1% en valeur).

Le marché des vins de Bordeaux est "en train de s'assainir par la distillation et l'arrachage" mis en place dans le cadre d'un plan de crise lancé en 2004 pour faire face à la surproduction et la concurrence des vins du nouveau monde, a indiqué le président du Civb Alain Vironneau. La distillation de 368.000 hectolitres va permettre la résorption d'une partie des stocks qui pèsent sur les cours des Bordeaux et d'apporter une aide à certaines entreprises, a indiqué le Civb précisant qu'en 2005 185.600 hl avaient été distillés. L'arrachage a porté sur 1.700 ha en 2005 (sur 10.000 ha prévus sur plusieurs années), a-t-il précisé. Avec 124.874 hectares, le vignoble de Bordeaux, qui compte 57 Aoc, est le plus grand vignoble de vins fins de France.


Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé