Accueil / / Prison ferme pour les fraudeurs

Italie
Prison ferme pour les fraudeurs

Par Viti-net Le 22 août 2005
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Prison ferme pour les fraudeurs
P
lusieurs organisations françaises ont été entendues et vont recevoir un dédommagement suite au procès italien.
Ce sont plus de 144 000 hectolitres de vins italiens qui auraient été vendus comme vin de table français par un négociant bourguignon entre 1998 et 1999. Le président de la société et son fils ont été condamnés à de la prison ferme (six et trois mois) et à des amendes de 30 000 et 20 000 euros.
Mais le procès portait également sur un client de ce négociant, qui revendait les vins de tables en tant que vins de pays.
Pour tous ces faits, une indemnisation de 54 700 euros sera versée aux douanes pour le recours à de faux documents. Mais d’autres organisations qui s’étaient constituées parties civiles recevront également un dédommagement de 7 000 euros : UFC-Que Choisir, la Confédération paysanne, la Confédération française des vins de pays et le Syndicat des producteurs de vins de pays d’Oc.
Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé