LE FIL

Erick Schreiber, viticulteur 

Le sol maître de la qualité du vin

Mardi 22 mars 2005 par Nathalie Petit

« 90 % de la qualité du vin se joue dans le sol, et plus exactement est déterminé par la vie du sol », affirme Erick Schreiber, propriétaire récoltant en Champagne à Courteron (10).

S’il accorde une telle importance à la qualité vivante des sols, alors que lui-même est plus particulièrement expert en vinification, c’est le constat sans appel de ses 15 années d’expérience viticoles en culture biodynamique. « Si l’on ne se préoccupe pas de la vie de son sol, on passe à côté de toutes les potentialités réelles de sa vigne et de sa capacité à produire un vin de qualité. »

Maintes fois primé, récompensé des plus prestigieuses médailles, le Champagne Erick Schreiber est une référence mondiale. Le viticulteur travaille en collaboration avec deux autres vignerons, Alain Réault et Jean-Pierre Fleury, le pionnier de la biodynamie en Champagne. Ensemble, ils partagent depuis de nombreuses années le savoir-faire et le matériel nécessaires à la culture biodynamique qu’ils ont en commun sur 25 ha.

« Il nous aura fallu ces années d’expérience pour parvenir à un bon compromis entre le respect de la vie microbienne du sol d’une part et les interventions indispensables que l’on doit réaliser sur la vigne d’autre part, si on veut la cultiver. Nous faisons en moyenne une dizaine de passage par an », déclare Erick Schreiber, « dont 4 à 5 fois de griffage et 3 fois de charrue ».

Pour en savoir plus :
cliquez sur le(s) titre(s) qui vous intéress(ent)

Témoignage complet du viticulteur, avec son avis et ses pratiques : Champagne Erick Schreiber : « Notre conduite est au service de la vie du sol » Le goût de terroir s’exprime lorsque la plante, en l’occurrence la vigne, va se nourrir dans le terroir : « Erick Schreiber : Les arômes proportionnels au système racinaire »
 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé