Accueil / Viticulture / « Améliorer la rentabilité des exploitations agricoles et continuer à développer une agriculture durable »

Basf Agro
« Améliorer la rentabilité des exploitations agricoles et continuer à développer une agriculture durable »

Par Mathilde Carpentier Le 22 novembre 2010
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
« Améliorer la rentabilité des exploitations agricoles et continuer à développer une agriculture durable »
B
asf Agro poursuit son engagement dans l’accompagnement de l’utilisateur de ses produits pour une approche conjointe de l’agriculture et de l’environnement, sans perdre de vue l’idée de performance. Un bilan de campagne positif pour la firme qui annonce de multiples lancements pour celle à venir.


La campagne de communication de Basf illustre sa
volonté d’« agir en partenaire responsable
apporteur de solutions et non en simple fournisseur
de produits phytosanitaires ». (© Basf Agro)

Il y a un an, Basf Agro lançait une stratégie à cinq ans : cultivons l’innovation autrement. Aujourd’hui, pour Rolf Reinecke, président de Basf Agro, « cet équilibre entre le tout économique et le tout écologique, cette approche solutions au sens large, apparaît comme la bonne voie ».

La firme développe ainsi, autour de ses produits, une offre globale. « Au-delà des nouvelles molécules, l’innovation se traduit par une approche différente de notre métier, alliant des méthodes complémentaires et de nouvelles technologies à des produits conventionnels, développant de nouveaux services, accélérant notre démarche de progrès Eco-acteurs. »

Trois nouveaux services ont vu le jour sur cette campagne : Atlas désherbage, Mes Anti-sèches phytos et Observ’OnLine version G+. Les ventes de Rak, méthode de lutte par confusion sexuelle en vigne, ont progressé, couvrant 22.000 ha en 2010 (+ 4.000 ha).

Dorénavant, Basf Agro proposera ses produits en EcoPack, une gamme de bidons qui s’inscrit dans la démarche Eco-acteurs et qui apporte aux agriculteurs « plus de facilité, de sécurité et un gain de temps ». Jean-Marc Petat, directeur environnement de Basf Agro, précise que « les premières livraisons aux agriculteurs seront faites en janvier 2011 et concerneront 14 produits. En 2014, la gamme complète des produits sera distribuée sous EcoPack. »

La démarche Eco-acteurs s'étend

« La démarche Eco-acteurs, lancée en septembre 2008, affiche des résultats probants. » Déclinée en trois engagements,  elle gagne en surfaces et en agriculteurs concernés dans chaque domaine :

- innover pour rendre compatible production agricole et respect de l’environnement, « 1.135.834 ha suivis, sur la base d’itinéraires raisonnés et d’une contribution à la qualité des récoltes, avec Observ’OnLine, Atlas maladies, Dixit, Quali’Don, Quali’Fumo, etc. » ;

- mener des actions au service des hommes et de la nature, « 35.198 agriculteurs et technico-commerciaux sensibilisées à l’utilisation responsable de nos produits avec Educ’Phyto, les Antisèches, l’Ecole des bonnes pratiques avec l’Uipp, et plus de 2.530 ha de couverts biodiversité, en collaboration avec le Réseau biodiversité pour les abeilles. » ; 

- mobiliser et rassembler l’ensemble des acteurs de la filière, « 7.286 personnes évaluées et/ou formées à une approche durable de l’agriculture avec Cognito, les fondamentaux de la protection fongicide, les Minutes, etc. ».

Innovations et développement de services

La campagne 2009/2010 a vu arriver 14 produits et trois services. « Nous avons gagné des parts de marché dans beaucoup de segments, tout particulièrement en herbicides. » « Le bilan de l’année 2009/2010 est très satisfaisant pour Basf Agro, malgré un contexte difficile, et la campagne 2010/2011 se présente positivement avec une douzaine de lancements de produits, de services et d''utres nouvelles solutions. »

La firme mise ainsi sur Springbok en herbicide colza (200.000 ha dès la première année selon les estimations de Basf Agro), Conquérant en herbicide maïs, solution de post-levée qui complète l’offre de Basf sur ce segment, et Narak, nouvel herbicide céréales, homologué récemment. Quant aux solutions fongicides, l’accent est mis sur Osiris en céréales pour sa deuxième année et le BAS 652F, en cours d’homologation, à base d’amétoctradine pour la protection des vignes.

Enfin, la démarche Eco-acteurs doit s’enrichir de nouvelles actions : déploiement d’Atlas désherbage grandes cultures, lancement d’Evidence, en vigne, pour optimiser la qualité de la pulvérisation, et élargissement de la gamme des Minutes, formations en ligne pour les techniciens de la distribution.


Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé