LE FIL

« France Vin Bio », la nouvelle interprofession nationale

Lundi 16 septembre 2013 par J.C.

La filière bio – producteurs, metteurs en marché – s’organise. Une fédération nationale pour mieux la structurer et promouvoir les vins biologiques, dénommée "France vin bio", vient en effet officiellement de voir le jour.

VIgnobleFrance Vin Bio représente la moitié des entreprises de la filière bio.  (©Terre-net Média)« Dans un contexte de forte augmentation des volumes de vin certifié bio, la Fnivab* devient "France Vin Bio" pour représenter la filière "vin bio" française dans son intégralité, de la production à la commercialisation », a annoncé il y a quelques jours la nouvelle interprofession. Cette dernière rassemble producteurs (caves particulières et coopératives) et négociants, et représente « la moitié des entreprises de la filière. »

Cette nouvelle fédération est structurée autour des associations interprofessionnelles qui existaient déjà dans les différentes régions viticoles :

- Aivab-C (Association Interprofessionnelle des Vins de l’Agriculture Biologique de

Champagne), regroupant 31 membres ;

- Aivb-VL (Association Interprofessionnelle des Vins Biologiques du Val de Loire), rassemblant 119 adhérents et créée en 2011 ;

- Arbio Aquitaine (Association Interprofessionnelle Bio d’Aquitaine, au sein de laquelle

les viticulteurs sont représentés par le Syndicat des Vignerons Bio d’Aquitaine -

Svba) ; 106 organisations membres, représentant 80 % des producteurs de la région ;

- Sudvinbio (Association Interprofessionnelle des Vins Biologiques du Languedoc-Roussillon) : créée en 1991, elle regroupe les producteurs et les metteurs en marché de vins bio. Fin 2012, ses adhérents représentaient 86 % de la production régionale de vins certifiés AB.

France Vin Bio s’appuie donc sur les structures interprofessionnelles régionales « déjà organisées et opérationnelles » des régions Aquitaine, Champagne-Ardenne, Languedoc-Roussillon et Val de Loire. « L’adhésion à chacune des structures se fait sur la base du volontariat », précise l'interprofession.

Les objectifs qu’elle s’est fixée sont nombreux : porter la voix de la filière viti-vinicole biologique nationale, poursuivre la structuration de la filière, mettre en place des indicateurs économiques et promouvoir les vins bio.


*(Fédération Nationale Interprofessionnelle des Vins de l’Agriculture Biologique)

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé