Accueil / / Faux importateurs de vins : la vigilance s'impose

Marché britannique
Faux importateurs de vins : la vigilance s'impose

Par J.C. Le 07 mai 2013
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Faux importateurs de vins : la vigilance s'impose
Attention aux arnaques de la part de faux importateurs », a prévenu Serge Paillaugue, directeur général Groupama assurance crédit, lors des dernières Rencontres nationales des Vignerons indépendants.
Tonneaux
Les producteurs doivent rester vigilants quant aux risques d’impayés de la part d’importateurs qui pourraient être en difficulté financière. (© Terre-net Média)

Groupama Assurance-Crédit observe que certains de ses assurés exportant vers le Royaume-Uni sont de plus en plus souvent touchés par des escroqueries. « Les fraudeurs font toujours appel au même processus », a-t-il expliqué : ils se font passer pour des agents importateurs en usurpant leur identité, puis passent commande par mail.

Pour y parvenir, ils recherchent leur adresse mail et le nom de leur dirigeant puis créent une adresse mail similaire, en modifiant l’extension par exemple. Lors du passage de commande, ils exigent une livraison rapide à une adresse généralement utilisée par l’importateur. Ils proposent un paiement à 30 jours, arguant du fait qu’ils sont couverts par une assurance-crédit. Une fois la marchandise livrée, les escrocs disparaissent sans payer la facture.

L’assureur décrit le modus operandi et les conseils pour éviter l’escroquerie, sur son site internet. La Wsta (Wine and Spirit Trade Association) a également édité un guide (en anglais), également téléchargeable sur le site. « Des recommandations tout à fait applicables à d’autres produits alimentaires et d’autres pays », indique Groupama.

Serge Paillaugue a également signalé que de nombreux agents importateurs en Grande-Bretagne avaient vécu « de sévères dépôts de bilan ces dernières années ». « Les banquiers britanniques exécutent leur garantie, car ils sont prioritaires sur les actifs ». En d’autres termes, les producteurs doivent rester vigilants quant aux risques d’impayés de la part d’importateurs qui pourraient être en difficulté financière.


Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé