Accueil / Viticulture / Moins d'herbicides et d'insecticides utilisés dans le vignoble bourguignon

Enquête
Moins d'herbicides et d'insecticides utilisés dans le vignoble bourguignon

Par Juliette Cassagnes Le 02 octobre 2012
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Moins d'herbicides et d'insecticides utilisés dans le vignoble bourguignon
L
e service de la statistique et de la prospective (Ssp) du ministère de l’Agriculture a enquêté, durant la campagne viticole 2010, sur l’emploi des herbicides, fongicides et insecticides, dans le vignoble bourguignon. 30 % des surfaces viticoles suivies sont désormais entretenues sans herbicide. Le recours aux fongicides a, par contre, été plutôt important en 2010.
Baisse de l'emploi d'herbicides dans les vignes bourguignonnes.
33 % des surfaces bourguignonnes ont été désherbées par une association désherbage mécanique et chimique.
(© Terre-net Média) Sur le recours aux herbicides, l’enquête* du Ssp Bourgogne fait ressortir que 30 % des sols de la Bourgogne viticole n’ont reçu aucun traitement herbicide en 2010, contre 20 % en 2006 et 19 % pour la moyenne nationale. Ces parcelles étant alors essentiellement désherbées de façon mécanique. Sur les 70 % restantes, un herbicide au moins a donc été employé lors de la campagne 2010, contre 80 % en 2006.

 f
Plus de 80 % des surfaces bourguignonnes ont reçu au moins 7 traitements anti-mildious en 2010 (© Agreste)

Un autre tiers (33 %) des surfaces bourguignonnes a été désherbé par une association désherbage mécanique et chimique. Une part en baisse puisqu’en 2006, 44 % des surfaces étaient concernées par ce type de désherbage.


25 % des surfaces viticoles sont conduites en enherbement permanent dans l’inter-rang – avec, dans 8 cas sur 10, tous les rangs des parcelles concernés - une pratique en extension et qui a doublé en quatre années. Cette technique reste, par ailleurs, très souvent associée à un désherbage chimique sous le rang (pour 70 % des surfaces). Enfin, le désherbage chimique exclusif, bien qu’en baisse, concerne encore 16,6 % des surfaces, contre 25 % en 2006.

L'hiver, 32 % des surfaces sont couvertes par une végétation résiduelle qui contribue ainsi à la limitation de l'érosion hivernale et favorise la portance des sols. Quant à la protection du sol par mulch (paille, écorce ...), elle reste une pratique confidentielle dans ce vignoble.

Recours aux fongicides plus important

Le nombre de traitements fongicides moyen en 2010 a, quant à lui, été de 16, contre 14 en 2006, dont en moyenne 8 traitements anti-mildiou et 7 anti-oïdium. « La pression de maladie ressentie est supérieure en Bourgogne au regard des autres régions viticoles. En mildiou, la pression considérée comme forte est de 30 % contre 9 % en moyenne. En oïdium, elle est de 12 % comme au niveau national », précise le Ssp. Le climat a été caractérisé par un printemps sec, suivi de pluies fin juin. La lutte anti-mildiou a ainsi démarré tardivement.

Concernant les insecticides enfin, deux tiers des surfaces (65 %) n’en ont reçu aucun, contre 57 % quatre ans plus tôt, soit un chiffre en progression. Une évolution favorable liée à « la présence moindre de la tordeuse de la grappe permettant une lutte insecticide allégée », selon le Ssp. A noter enfin que la Bourgogne reste (encore) pratiquement exempte de la flavescence dorée, avec un seul foyer détecté de faible intensité en côte chalonnaise.

Enfin, selon les chiffres de la Chambre d’agriculture du Rhône pour le Beaujolais, la moyenne du nombre de traitements cumulés sur les années 2003-2010 serait en baisse de 20 % par comparaison à celle  de la période 1989-1995.

Télécharger l’enquête juillet 2012 Agreste Bourgogne.


*méthodologie : l’enquête sur les pratiques phytosanitaires viticoles de 2010 a été réalisée par le service de la statistique et de la prospective (Ssp) du ministère chargé de l’Agriculture. Elle porte sur la campagne 2009-2010 débutant après la vendange 2009 et se déroulant jusqu'à la vendange 2010 incluse. 540 parcelles ont été enquêtées en Côte-d'Or, Saône-et-Loire et Yonne.
Partage Twitter facebook linkedin
CONTENUS PARTENAIRES
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé