Accueil / Commerce/Gestion / « L'alcool dans l'Union européenne »

Vient de paraître
« L'alcool dans l'Union européenne »

Par JC Le 11 mai 2012
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
« L'alcool dans l'Union européenne »
L
’Organisation mondiale de la santé (Oms) vient de publier un rapport intitulé « L'alcool dans l’Union européenne. Consommation, nocivité et stratégies adoptées ». L’Europe détient le record mondial de consommation, à raison d’une moyenne de 3 boissons alcoolisées par jour chez les « adultes » de plus de 15 ans.

Les européens sont les plus grands consommateurs d'alcool au monde
En moyenne, un adulte européen
consomme 12,5 litres d'équivalent d'alcool
 pur par an. (© Terre-net Média)

« Les informations réunies en 2011 ont permis d'actualiser dans ce nouveau rapport les indicateurs clés sur la consommation d'alcool, sur les résultats obtenus en matière de santé et sur les mesures visant à réduire les dégâts provoqués par l'alcool dans toute l'Union européenne (UE) », indique l’Oms sur son site internet. Une situation « alarmiste »

Selon la Cevi (Confédération européenne des vignerons indépendants), qui s’est procuré le rapport, l’Oms fait état d’une situation « alarmiste » sur le sujet, les européens étant les plus grands consommateurs d’alcool au monde : ils ingèrent 12,5 litres d’équivalent d’alcool pur en moyenne par an, soit près de trois boissons quotidiennes et deux fois plus d’alcool que la moyenne mondiale.
Mais le rapport met aussi en avant de fortes disparités au sein de l’UE, avec « les pays nordiques et de l’Est qui affichent un indicateur de consommation dangereuse nettement supérieur à celui de l’Europe de l’Ouest et du Sud, précise la Cevi. Les conséquences de la consommation d’alcool varient en fonction des modes de consommation des boissons alcoolisées et des contextes culturels ».

Selon le syndicat européen, qui prône une consommation modérée du vin, les chiffres de ce dernier rapport confirment bien que « les politiques de type nordique (monopole, taux d’imposition élevés, interdiction de publicité) ne sont pas efficaces, voire contre-productives, tandis que dans les pays de l’Ouest et du Sud, les consommateurs se tournent davantage la consommation saine et modérée de vin ».

La troisième cause mondiale de mortalité prématurée

Pour l'Oms, l'alcool constitue l'un des trois axes prioritaires de la santé publique à l'échelle mondiale. « Quoique seule la moitié de la population mondiale consomme de l'alcool, celui-ci est la troisième cause mondiale de morbidité et de mortalité prématurée, après le déficit pondéral à la naissance et les rapports sexuels non protégés ». En Europe, l'alcool est le troisième facteur de risque de maladie et de décès après le tabagisme et l'hypertension artérielle.

Pour plus d'informations, cliquez ici.

 


Partage Twitter facebook linkedin
CONTENUS PARTENAIRES
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé