Accueil / Oenologie / InterRhône attend l'autorisation d'une nouvelle solution pour les éliminer

Phénols volatils
InterRhône attend l'autorisation d'une nouvelle solution pour les éliminer

Par JC Le 23 avril 2012
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
InterRhône attend l'autorisation d'une nouvelle solution pour les éliminer
L
e service technique d’InterRhône travaille depuis plusieurs années avec la société Bucher Vaslin sur une nouvelle méthode, faisant appel à des techniques membranaires, permettant d’éliminer la présence des phénols volatils dans les vins contaminés par Brettanomyces. L’interprofession espère une autorisation européenne de cette technique, mais pas avant deux ans.


Les analyses sensorielles ont révelé une
révélation du fruité. (© Terre-net Média)

« Cette méthode permet de ramener le taux de phénols volatils en dessous du seuil souhaité, indique InterRhône dans son bulletin technique « Rhône tech ». Les analyses sensorielles confirment la disparition des odeurs d’écurie et de l’amertume, accompagnée d’une révélation du fruité, d’une augmentation de la complexité et sans modification des paramètres œnologiques classiques ». Par la suite, InterRhone a confirmé ces résultats quelque soit le niveau de contamination initial. « La structure et la couleur du vin restent inchangées. »

Cette technique n’étant pas autorisée en Europe, celle-ci fait actuellement l’objet d’un projet de résolution auprès de l’Oiv (organisation internationale de la vigne et du vin). « Avec le soutien de la délégation Française, Patrick Vuchot a présenté aux experts des 27 pays membres, le projet de résolution et les résultats obtenus grâce à cette technique `…`, précise InterRhône. Il y a eu un consensus pour passer cette résolution à l’étape trois. Elle sera donc traduite dans les cinq langues de l’Oiv puis examinée lors des commissions de mars 2013. Il s’agit d’un préalable à l’autorisation de cette technique par l’Europe ».

Un processus bien enclenché donc, mais « qui peut nécessiter quelques années », précise aussi l’interprofession…Les producteurs devront encore un peu avant que cette technique soit officiellement autorisée en Europe...


Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé