Accueil / Commerce/Gestion / Vers la fin du champagne "made in Australia"

Bruxelles
Vers la fin du champagne "made in Australia"

Par Vitisphere Le 31 août 2010
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Vers la fin du champagne
L
e champagne ou le porto « made in Australia » n'existeront bientôt plus grâce à l'entrée en vigueur, mercredi, d'un nouvel accord régissant le commerce du vin entre l'Union européenne et l'Australie, s'est félicitée mardi la Commission européeenne.

Cet accord, qui remplace celui signé en 1994, "prévoit des garanties importantes pour les intérêts des vin de l'UE. Il assure la protection des indications géographiques et des mentions traditionnelles pour les vins de l'UE en Australie et au-delà", a estimé le commissaire à l'Agriculture, Dacian Ciolos.


Les champagnes français bénéficient d'une appellation protégée (Aop) au niveau européen (© Viti-net)

L'accord prévoit notamment qu'un an après son entrée en vigueur, il ne pourra plus y avoir de champagne, de porto ou de xérès "made in Australia". En 2009, les exportations de vins européens vers l'Australie ont rapporté 68 millions d'euros. Les exportations australiennes vers l'UE ont rapporté de leur côté 643 millions d'euros.

Selon des sites professionnels spécialisés, l'Australie est le 6e pays producteur de vin, le 16e pays consommateur et le 4e pays exportateur mondial.


Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé