Accueil / Viticulture / Porte-greffe, variétés et clones adaptés à ce segment de marché

Vins sans IG
Porte-greffe, variétés et clones adaptés à ce segment de marché

Par Céline Zambujo Le 21 mai 2010
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Porte-greffe, variétés et clones adaptés à ce segment de marché
E
n 2007, le génome de la vigne a été entièrement décrypté grâce à un travail mené conjointement entre la recherche française et la recherche italienne notamment. Nul doute que cette avancée majeure ouvre la voie à de nombreux travaux sur la compréhension de la diversité génétique de la vigne et sur l’étude de la fonctionnalité de ses gènes. Mais il faudra encore attendre un peu avec que ce nouveau matériel végétal n’arrive sur le marché.

Les travaux sur le génome de la vigne permettent aujourd’hui d’avancer plus rapidement sur la connaissance du rôle de certains gènes pour sélectionner ou créer des variétés adaptées à nos contraintes actuelles et futures (résistance aux maladies, à la sécheresse…) au niveau du matériel végétal lui-même ; ou bien encore au niveau de la production du raisin en terme d’études sur la maturation ou sur la qualité aromatique.

Jean-Michel Boursiquot (IFV)
à l’occasion du dernier colloque
Euroviti à Montpellier. (© CZ)
Sur le marché extrêmement concurrencé des vins basiques mondial, l’objectif de tout viticulteur est de produire de façon compétitive.

« Cela revient à s’orienter vers une viticulture industrielle, délibérément productiviste » expliquait Jean-Michel Boursiquot (Ifv) à l’occasion du dernier colloque Euroviti à Montpellier.

Inégalité des terroirs

Mais toutes les zones de production ne sont pas égales entre elles en raison de leur contexte pédoclimatique.

« Par conséquent, pour être compétitif, le type de viticulture visé va devoir s’orienter vers la recherche d’une vigueur et d’une fertilité plus élevée pour permettre une augmentation des rendements et donc, à un niveau de production suffisant », poursuivait le directeur scientifique et technique du département ‘Matériel végétal’ de l’Institut.
Variétés & clones : les Blockbusters sont bien
en place Ainsi, en blanc, Chardonnay et Viognier sont les variétés les plus susceptibles d’atteindre des niveaux de production élevées. « On peut également envisager les clones 96, 118 et 125 pour le Chardonnay, et le clone 642 pour le Viognier, comme clone à potentiel », détaillait Jean-Michel Boursiquot.
En rouge, le haut du panier est tenu par le Merlot, le Cabernet-sauvignon et la Syrah. « Les clones à potentiel de production plus particulièrement adaptés aux vins basiques sont les clones 184, 349 et 519 pour le Merlot ; les clones 15 et 685 pour le Cabernet-sauvignon ; et les clones 524 et 747 non-dépérissants pour la Syrah. »
En France comme ailleurs, il faut également tenir compte de la fertilité agronomique des sols, de la disponibilité en eau et du coût d’irrigation, de la pression parasitaire… autant de critères qui doivent orienter le choix des différentes catégories de matériel végétal : porte-greffe, variétés, clones.

« Attention, il s’agit davantage de pistes de réflexion et de proposition, sans aucune prétention d’exhaustivité », précisait Jean-Michel Boursiquot

Au niveau mondial, la hiérarchie est pour l’instant bien établie avec des variétés leaders clairement identifiés pour les cépages rouge et blanc (Encadré).
Pour découvrir les outsiders en blanc et rouge, c’est ici !

Porte-greffe : un quatuor mène la danse Différents critères doivent ainsi guider le choix du vigneron lorsqu’il décide de changer de porte-greffe : la vigueur recherchée, les composantes du rendement visées, la résistance à la sécheresse… « Sans oublier la résistance à la chlorose, au phylloxéra et aux nématodes ! »
En France, on dispose actuellement d’une trentaine de porte-greffes disponibles. « On peut retenir préférentiellement le SO4 « riparia – berlandieri » et les trois « rupestris – berlandieri » : le 1103 Paulsen, le 100 Richter, sauf pour la Syrah, et le 140 Ruggeri. « Mais attention, c’est une approche très générale qui doit être modulée au cas par cas. »


Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé