LE FIL

Un vigneron affiche « déconseillé aux femmes enceintes » sur ses bouteilles

Lundi 04 octobre 2004 par Vitisphere

De son propre chef, un vigneron de l'Hérault a décidé d'apposer l'avertissement « déconseillé aux femmes enceintes » sur l'étiquette de ses bouteilles, malgré la désapprobation d'une partie de la profession.

Impressionné par les ravages de l'alcool sur les fœtus lors d'une émission télévisée, Gérard Bru, propriétaire du château du Puech-Haut à Saint-Drézéry (Hérault), a ainsi devancé le projet annoncé cet été par le ministre de la Santé, Philippe Douste-Blazy. Ancien industriel, à la tête d'une société familiale, qui produit 600 000 bouteilles d'appellation d'origine contrôlée (AOC) et exporte en Europe, au Japon et en Amérique, ce professionnel affirme qu'il faut « défendre le vin en modernisant son image et non pas en allant brûler quelques palettes devant la préfecture ». L'initiative a été critiquée par le président des vignerons coopérateurs de l'Hérault, Jean Huillet. Selon celui-ci, c'est même une « sacrée stupidité » qui va « contribuer à l'idée que le vin est un produit dangereux comme le tabac ».


RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé