Accueil / / L'industrie de la fertilisation tempère l'étude de l'ONU sur la pollution des mers

Engrais
L'industrie de la fertilisation tempère l'étude de l'ONU sur la pollution des mers

Par Vitisphere Le 09 avril 2004
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
L'industrie de la fertilisation tempère l'étude de l'ONU sur la pollution des mers
L
Les fertilisants sont exagérément mis en cause dans la pollution des côtes", a indiqué le 8 avril 2004 l'Union des industries de la fertilisation (Unifa), réagissant à la publication, quelques jours plus tôt, d'une étude du Programme des Nations-Unies pour l'environnement (PNUE) mettant en cause les engrais dans l'extension de zones maritimes sans oxygène (ou "zones de mort").

Les industriels rappellent que l'excès d'azote provient de nombreuses sources, parmi lesquelles figurent notamment les eaux usées ou les émissions d'oxyde d'azote dues aux énergies fossiles. L'Unifa affirme qu'en France moins de 10% de l'azote agricole (organique et minéral) se retrouve dans les eaux superficielles.


Partage Twitter facebook linkedin
CONTENUS PARTENAIRES
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.

VINICONNECT

© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé