Accueil / Commerce/Gestion / Une présence confirmée des vins du nouveau monde dans l'UE en 2002 (juin 2003)

Marché européen
Une présence confirmée des vins du nouveau monde dans l'UE en 2002 (juin 2003)

Par Vitisphere Le 24 novembre 2003
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Une présence confirmée des vins du nouveau monde dans l'UE en 2002 (juin 2003)
L
es échanges mondiaux de vin ont progressé pendant la dernière décennie. En 2001, ils sont évalués par la FAO à 65 millions d'hectolitres. Les pays de l'Union européenne assurent 70 % des exportations mondiales dont l'essentiel en échanges intra-communautaires.
La France, l'Italie et l'Espagne en sont les principaux acteurs. Le Chili, l'Australie, les Etats-Unis participent pour leur part à 7, 6 et 4 % des exportations mondiales. Les 5 pays du nouveau monde (Australie, USA, Chili, Argentine et Afrique du Sud) ont conquis en 20 ans près de 22 % des échanges mondiaux.
Les échanges intra-communautaires sont toujours prépondérants, mais les importations de vins en provenance des pays tiers progressent dans l'UE. En 2002, celles-ci s'élevaient à 9 millions d'hectolitres contre moins de 5 en 1995. La progression a été marquée en 1999, 2000 et 2001.

Le principal fournisseur de l'UE est l'Australie. En 2002, les vins australiens arrivant sur le marché européen représentent 2,4 Mhl, soit plus du quart des importations totales. Les Etats-Unis, le Chili et l'Afrique du Sud ont fourni entre 1,3 et 1,6 millions hl chacun.
A eux trois, ils alimentent 37 % du marché européen. Depuis 4 ans, ils se disputent la 2e et 3e place. Viennent ensuite les pays de l'est avec la République de Macédoine, la Hongrie, la Bulgarie et la Roumanie. Les vins bulgares sont aujourd'hui moins présents sur le marché européen qu'il y a 5 ans. Les vins argentins et néo-zélandais sont plus discrets. En 2002, ils représentent 3 % et 1 % des volumes importés. Les vins tunisiens et marocains viennent aussi s'ajouter à la liste des petits fournisseurs.
En 2002, près de la moitié des vins importés dans l'UE (47 %) en provenance des pays tiers est destinée au marché britannique. L' Allemagne est le second pays européen consommateur de vins étrangers (20 %), devant les Pays-Bas (10 %), le Danemark et la France (6 % chacun).

 

 

 

Pour plus de détails, consulter l'article "Une présence confirmée des vins du nouveau monde dans l'UE en 2002 (juin 2003)" en intégralité sur le site de l'Agreste, en cliquant ICI.
Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé