Accueil / Oenologie / La pourriture grise (Botrytis): Biologie

Maladies
La pourriture grise (Botrytis): Biologie

Par SRPV Centre Le 20 novembre 2003
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
La pourriture grise (Botrytis): Biologie
L
a pourriture grise de la vigne est causée par Botrytis cinerea. Cette maladie se rencontre sur le vignoble français; elle est redoutée car elle provoque une baisse de production ainsi qu'une altération de la qualité des vins (goûts désagréables et déficience de constitution).

Symptômes

D'une façon générale, la maladie atteint les grappes et les attaques les plus graves ont lieu à l'approche de la maturité. Les dégâts peuvent être observés sur les organes herbacés de la vigne. La plante est réceptive à tous les stades végétatifs mais plus particulièrement en début et fin de végétation ainsi qu'à la faveur de blessures (tordeuses, oïdium, rognage, etc.).

Sur feuilles

Les attaques sont limitées à quelques feuilles : taches brunes desséchées (nécrose). Par temps humide, une moisissure grise se développe sur les taches, rendant l'identification plus aisée.

Confusion possible :

Avec le mildiou (Plasmopara viticola) dont les taches se nécrosent moins rapidement et se recouvrent d'un feutrage dense mais blanc. Les nervures limitent les taches alors que celles du Botrytis les chevauchent. Avec le black rot (Guignardia bidwellii) dont les taches se recouvrent de petites pustules noires brillantes (les pycnides).

Sur sarments

Les attaques de printemps sont rares mais extrêmement préjudiciables. Les rameaux se dessèchent rapidement avec apparition d'une "poussière" grise. A l'automne, les sarments blanchissent et des sclérotes noirs apparaissent sur les parties mal aoûtées.

Sur grappes

Avant maturité, les grappes sont peu réceptives à la pourriture à moins qu'elles ne subissent une altération quelconque (oïdium, tordeuse...). Les parties attaquées noircissent, se dessèchent et tombent.

A partir de la véraison, à la faveur de périodes humides et de blessures diverses, une pourriture molle envahit de larges parties ou la totalité de la grappes. Les grains contaminés prennent une couleur brun ou lilas, avec ou sans éclatement de l'épiderme, et se recouvrent d'un duvet gris : c'est l'aspect "pourriture grise" proprement dit. Ces symptômes sont toujours préjudiciables à la qualité du vin ("casse brune").

Dans les conditions particulières de certaines régions, les attaques tardives de Botrytis provoquent la pourriture noble, bénéfique qui concentre le sucre dans les baies.

 

 
Pourriture grise due à Botrytis cinereao (Photo SPV)

 

Biologie

Botrytis cinerea est la forme asexuée de Botryotinia fuckeliana, ce dernier n'ayant jamais été observé en France. Le champignon se développe aussi bien en saprophyte qu'en parasite sur de nombreux hôtes.

On distingue chez le Botrytis trois types d'organes :

le mycélium, constitué de filaments cloisonnés et ramifiés formant un réseau lâche. Il produit les conidiophores. Leur couleur grise a donné son nom à la maladie. les conidiophores portent les conidies qui assurent la dissémination de la maladie. Les sclérotes, masses noires de forme allongée et constitués d'un agrégat de filaments mycéliens, qui assurent la conservation du champignon.

Conditions favorables à la maladie

L'évolution de la maladie est liée aux conditions climatiques et à la vigne. L'humidité est essentielle pour le développement de la pourriture grise. La pluie et le vent interviennent dans la dissémination de la maladie.
La sensibilité de la vigne est maximale du début de la floraison jusqu'à la récolte. Les lésions sur les grappes provoquées par d'autres ennemis (vers de grappes, oïdium...) constituent des portes d'entrée pour le parasite et une vigne trop vigoureuse favorise les attaques (microclimat).
La sensibilité du cépage à la maladie est liée à la compacité des grappes et à la finesse de la peau des baies.

Vous voulez en savoir plus sur les avertissements agricoles, cliquez ICI.
 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé