Accueil / Oenologie / L'araignée rouge

Ravageurs
L'araignée rouge

Par SRPV Aquitaine Le 19 novembre 2003
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
L'araignée rouge
L
'araignée rouge (Panonychus ulmi), appartenant à la famille des Tetranychidae, est un acarien phytophage rencontré dans tous les vignobles français. Il a pour plantes hôtes, outre la vigne, de nombreuses plantes cultivées.
Symptômes

Au printemps, les premiers symptômes peuvent apparaître dès le débourrement de la vigne. Les larves, rouge vif, se rassemblent sur les jeunes pousses où leurs piqûres provoquent un rabougrissement des feuilles qui jaunissent et se recroquevillent. En cas d'attaques graves, les feuilles finissent par sécher et tomber ; une coulure partielle des ébauches de grappes est alors possible.

En cours de saison, les attaques sont peu visibles tant que les acariens séjournent à la face inférieure des feuilles. Dès qu'ils piquent la face supérieure, les symptômes se manifestent par une décoloration du limbe : teinte jaune grisâtre avec un aspect "bronzé" sur cépages blancs et teinte rougeâtre sur cépages rouges.

L'activité de la photosynthèse est réduite, entraînant une diminution de la teneur en sucre des baies, un retard de maturité et l'affaiblissement des ceps.

Description La femelle : la femelle possède un corps ovale rouge ou brun rouge, globuleux, d'environ 0,5 mm, orné de longues soies implantées sur un tubercule blanchâtre.

Le mâle, plus élancé que la femelle, rouge clair, mesure 0,3 mm et l'extrémité de son abdomen est conique.

Oeuf d'hiver : rouge, en forme d'oignon et orné de nombreuses stries, son pôle supérieur se prolonge par un long cil.

Oeuf d'été : plus petit et plus clair que l'œuf d'hiver, il est déposé à la face inférieure des feuilles.

 

 
Araignées rouges adultes(Photo SPV Aquitaine)

 

Biologie

L'araignée rouge passe l'hiver sous forme d'œufs déposés à la base des sarments, des coursons et sous les écorces des bras. Les œufs éclosent au débourrement. Les larves gagnent les jeunes pousses et après plusieurs mues, arrivent à l'état adulte en 5 à 20 jours suivant les températures.

Les adultes piquent les feuilles à leur face inférieure pour s'alimenter (les cellules sont vidées de leur contenu). En cours de saison, 4 à 8 générations peuvent se succéder en fonction du climat. Chaque femelle pond en moyenne 30 œufs qui sont déposés dès le début de l'été sur les jeunes rameaux, aux point d'insertion des bras et dans les zones cicatricielles, près des bourgeons.

Les étés chauds et secs favorisent les pullulations des araignées rouges.

Lutte

Les traitements spécifiques contre ce ravageur sont rarement justifiés du fait de la présence d'auxiliaires efficaces : les typhlodromes. En cas de nécessité d'intervention, évitez les insecticides de type pyréthrinoïdes lors des traitements contre les vers de la grappe. En effet, les pyréthrinoïdes sont pour la plus grande partie très toxiques contre ce prédateur d'acariens.

Vous voulez en savoir plus sur les avertissements agricoles, cliquez ICI.

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.

VINICONNECT

© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé