LE FIL

Vendanges 2014

Une récolte française nettement à la hausse, « presque partout »

Jeudi 09 octobre 2014 par Alexandre Abellan

Vendanges 2014 : une récolte française nettement à la hausse, « presque partout »

46,45 millions d'hectolitres de vins seraient produits en France ce millésime, d'après la dernière note de conjoncture des services statistiques du ministère de l'Agriculture. Un pronostic en léger retrait par rapport aux dernières prévisions, qui remontaient à fin août (46,9 millions hl), mais toujours nettement supérieur aux petites récoltes aussi historiques que consécutives de 2012 et 2013*. Avec une hausse de 2 % par rapport à la moyenne quinquennale, la production de vin française de l'année reviendrait bien à un niveau normal, avec des disparités notables selon les catégories (+4 % à 21,99 millions hl pour les vins d'appellation, -12 % à 3,37 millions hl pour les vins sans indication géographique). La principale raison de cette révision à la baisse du potentiel de production hexagonal (et du retard pris par cette publication) est la météo pluvieuse essuyée depuis la fin septembre par le vignoble méditerranéen, notamment sur le Languedoc Roussillon. Alors que des représentants du négoce et de la coopération tablent sur un très petit millésime dans l'Aude et l'Hérault, avoisinant les 11 millions hl selon nos sources, les services ministériels tablent sur une production de 12,1 millions hl (en repli de 11 % par rapport à l'abondante récolte 2013). A l'exception de la Corse (qui connaît des vendanges compliquées par une forte pression oïdium), tous les autres vignobles afficheraient une hausse de leur production par rapport à 2013 :

+52 % à Bordeaux à 6 millions hl, les vendanges en rouge s'achevant après un millésime « marathon » ;

+46 % pour le Jura à 85 000 hl, malgré une baisse du rendement dû au temps sec de septembre ;

+35 % dans le Sud-Ouest à 3,5 millions hl, un potentiel réduit par « quelques foyers de pourritures acides consécutifs à l’action de la mouche drosophile » ;

+13 % pour la Champagne à 3,2 millions hl, l'objectif de rendement de 10 500 kg/ha devant se concrétiser ;

+13 % pour les « autres vignobles du Sud-Est » (Vallée du Rhône et Provence), à 5,3 millions hl suite à la pression de Botrytis ;

+12 % en Charentes à 8,8 millions hl, de bons volumes grâce à la bonne nouaison;

+12 % en Val de Loire à 3 millions hl, soit le « rendement moyen, moyen haut » annoncé ;

+12 % en Savoie à 114 000 hl, un « rendement dans la moyenne » pour le ministère ;

+9 % en Grande Bourgogne à 2,2 millions hl, un niveau de production légèrement inférieur à la moyenne quinquennale (-2 %) ;

+7 % en Alsace à 1,1 millions hl, des tris ayant été nécessaires à cause de foyers de pourritures acétiques (cliquer ici pour en savoir plus).

 

 

 

* : ces prévisions sont également supérieures à celles des professionnels de la filière, estimées fin août à 45,4 millions hl par Jérôme Despey (cliquer ici pour en savoir plus).

 

 

[Illustration : extrait des campagnes publicitaires de l'été 2013 de la marque collective Sud de France]

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé