LE FIL

Bordeaux

Vins de Castillon cherchent chargé de développement et de communication, pas ambitieux s'abstenir

Lundi 15 septembre 2014 par Alexandre Abellan

Bordeaux : vins de Castillon cherchent chargé de développement et de communication, pas ambitieux s'abstenir

« Nous avons le choix d'investir, ou de ne plus rien faire du tout » estimait le vigneron Yann Todeschini (château La Brande) ce 9 septembre, alors que les vignerons de l'appellation Castillon-Côtes de Bordeaux étaient réunis en assemblée générale pour valider leur stratégie triennale sur le réseau traditionnel domestique. Portés par l'ambition plus que la résignation, 74 % des votants présents ont soutenu le plan de la présidente de l'appellation, Françoise Lannoye (châteaux Lamour et Moulin de Clotte), qui estimait qu'« après des années sans communication, l'heure est à la mobilisation ». Synthèses de précédentes réunions et tables-rondes, ce plan de (re)nouveau départ passe concrètement par un investissement de 450 000€ sur les trois prochaines campagnes et l'ouverture d'un poste à temps plein de chargé de développement et de communication. Le financement étant le nerf du combat marketing, le tiers de l'enveloppe sera tirée des réserves de l'Organisme de Défense et de Gestion, « pour permettre à chaque viticulteur d'intégrer progressivement les nouvelles cotisations, le temps de commencer à en récolter les fruits » précise le syndicat.

Avec 2 500 hectares sur la rive droite, l'AOC Castillon-Côtes de Bordeaux produit en moyenne 120 000 hl par an (pour 250 domaines et 2 caves coopératives). Les vins de Castillon sont membres de l'Union des Côtes de Bordeaux aux côtés de Blaye, Cadillac et Francs (voir prochainfement Sainte-Foy).

 

 

[Illustration : logo des Côtes de Castillon]

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé