LE FIL

Côtes de Bordeaux

Sainte-Foy en lice pour devenir la cinquième AOC de l'union

Jeudi 31 juillet 2014 par Alexandre Abellan

Côtes de Bordeaux : Sainte-Foy en lice pour devenir la cinquième AOC de l'union

Présentée au comité natinoal de l'Institut National de l'Origine et de la Qualité (INAO) ce début juillet, la demande d'intégration de l'AOC Sainte-Foy-Bordeaux aux Côtes de Bordeaux passe désormais par le processus d'une commission d'enquête, qui doit en étudier les modalités de mise en place et de contrôle. Si le cahier des charges est finalement accepté, il devra ensuite être adopté par les assemblées générales des deux ODG* : l'Union des Côtes de Bordeaux (Blaye, Cadillac, Castillon et Francs) et le syndicat des producteurs de vins de Sainte-Foy-Bordeaux. Enthousiaste, le président du Syndicat des producteurs de vins de Sainte-Foy-Bordeaux, Wilfrid Franc de Ferrière, espère que l'appellation Sainte-Foy Côte de Bordeaux sera en place pour les vendanges 2015. Travaillant depuis quatre ans à la procédure d'alignement de son cahier des charges, il souligne que la future appellation Côtes de Bordeaux Sainte-Foy serait la première AOC girondine à bénéficier d'une délimitation parcellaire. « Une façon de prémunir les Côtes de Bordeaux d'une immersion de vins normalement produits en Bordeaux et Bordeaux supérieurs » explique-t-il, « les critères de sélection sont essentiellement la densité et l'exclusion des pentes nord ».

Le président de l'Union des Côtes de Bordeaux, Stéphane Héraud, confirme que la redélimitation de l'aire d'AOC Sainte-Foy-Bordeaux était un prérequis obligatoire. Elle « est actuellement de 8 000 hectares, presque autant que l'ensemble actuel des Côtes de Bordeaux (10 à 11 000 hectares). Cela aurait été un appel d'air trop important. Maintenant, la surface l'AOC Sainte-Foy Côtes de Bordeaux serait de 2 à 3 000 ha. » Plus prudent face au tempo administratif, il espère pour sa part une mise en place à l'horizon 2016 : « Aujourd'hui on a l'autorisation d'ouvrir le capot, c'est déjà une belle avancée. L'INAO va venir voir le moteur et serrer les boulons. » Ce rapprochement doit permettre à l'AOC Sainte-Foy de rompre son isolement pour Wilfrid Franc de Ferrière (château Carbonneau), qui se retrouve dans la philosophie des Côtes de Bordeaux : « se regrouper pour être plus forts, c'est important aujourd'hui pour être reconnus et mieux identifiés » ajoute-t-il. Pour les Côtes de Bordeaux, il s'agit également d'accroître sa visibilité, en complétant son porte-feuille d'AOC girondines et « monter en attractivité, notamment en terme de références dans les grandes et moyennes surfaces » ajoute Stéphane Héraud (président de la cave coopérative de Tutiac).

L'aire AOC actuelle de Sainte-Foy-Bordeaux est potentiellement de 8 000 hectares (pour 500 producteurs), les vignerons déclarant l'AOC sont au nombre de 25 pour 300 hectares. Avec 1 000 vignerons, l'Union des Côtes de Bordeaux représente aujourd'hui 10 % des vins produits en Gironde.

 

 

 

* : Organisme de Défense et de Gestion.

 

 

[Photo : Château Carbonneau]

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé