LE FIL

Millésimes Languedoc

Dégustation et pédagogie autour du 2013

Mardi 22 avril 2014 par Annes Serres

Millésimes Languedoc : Dégustation et pédagogie autour du 2013

Dans la même semaine, le Languedoc aura fait sa vente des Hospices (celle de Toques et Clochers à Limoux) et ses Primeurs avec les dégustations de Millésimes en Languedoc. L'opération s'est tenue du 13 au 18 avril à Carcassonne, avec un franc succès. En six éditions, l'événement semble avoir trouvé son rythme et sa place dans les agendas des journalistes. La qualité du millésime 2013 n'est peut-être pas étrangère non plus à leur affluence : « les journalistes nous ont envoyé des demandes spontanées et, pour la première fois, nous avons même dû limiter les entrées », précise France Villeneuve, responsable Communication du CIVL.

D'autant qu'il y avait fort à faire et à expliquer, compte-tenu de l'actualité très chargée des AOC du Languedoc, en pleine structuration de leur offre entre appellation régionale, appellations de zone, appellations communales et les crus à venir. Des présentations des responsables d'appellation ont complété les dégustations pour les journalistes et Jérôme Villaret s'est réjouit « d'une communication sur la qualité du millésime 2013 qui a éveillé l'attention de la presse, que les vignerons se sont appropriée et qui permet aux appellations du Languedoc de parler d'une seule voix ».

80 journalistes du monde entier ont fait le déplacement ; les habitués du Millésimes en Languedoc se sont retrouvés là : Américains, Canadiens (la Douce Province du Québec était très bien représentée), Belges ou Allemands, avec des nouveaux venus de Scandinavie, de Russie et... d'Asie, en particulier une délégation japonaise remarquable de sérieux.

Chaque jour a vu des dégustations de toutes les AOC et les IGP placées sous l'égide du CIVL, organisateur de l'événement. Le lundi, Corbières et Fitou, le mardi, Minervois et Cabardès, le mercredi : Faugères, Limoux, Malepère, Saint-Chinian et Muscat du Languedoc, le jeudi et le vendredi, l'AOC Languedoc et ses terroirs (entendez : dénominations géographiques complémentaires, telles que Languedoc-Terrasses du Larzac ou Languedoc-La Clape). Dans tous les cas, les producteurs avaient surtout fourni des vins disponibles à la vente (rosés et blancs 2013) et, en rouge, quelques échantillons prélevés sur cuve ou sur barrique, mais surtout des millésimes antérieurs, 2011 et 2012 principalement. On reste donc plus proche de l'esprit des Découvertes en Vallée du Rhône et des Grands Jours de Bourgogne que des Primeurs Bordelais. 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé