LE FIL

Vendanges françaises

Avec 43,2 millions hl, un bilan 2013 pourri gris

Mardi 12 novembre 2013 par Alexandre Abellan

Vendanges françaises : avec 43,2 millions hl, un bilan 2013 pourri gris

Avec une récolte française désormais estimée à 43,2 millions d'hectolitres, c'est de justesse que le millésime 2013 dépasse en quantité le niveau historiquement bas de 2012 (41,3 millions hl). Si les deux millésimes semblent avoir beaucoup de points communs (tardiveté, millerandage, grêle...), la dernière note du ministère de l'Agriculture laisse penser qu'en 2013 il ne manquait que les sauterelles pour que les 10 plaies d'Egypte se soient abattues sur le vignoble hexagonal. Il faut dire que dès le printemps le millésime était gâté, « malgré de belles sorties de grappes initiales » les « précipitations et [la] fraîcheur lors de la floraison ayant entraîné coulure et millerandage », puis de « nombreux orages de grêle estivaux » ont achevé de grignoter le potentiel de production, pour finir sur des « précipitations au moment des vendanges conduisant à un retard de grossissement des baies et au développement inhabituel du Botrytis ».

Le fort développement de la pourriture grise sur les chardonnay de Bourgogne, sur l'ugni blanc des Charentes, et plus généralement sur les appellations d'Alsace, d'Anjou, d'Ardèche, du Beaujolais, du Centre Loire, du Sud-Ouest (Bordeaux inclus)... Cette tendance a ainsi poussé l'Agreste à réduire de 1,8 millions hl la récolte française (encore estimée à 44 millions hl il y a un mois). Trois régions se distinguent de cette tendance : la Champagne qui a été épargnée par la pourriture grise (prévisions de récolte à 2,8 millions hl en 2013, +43 % par rapport à 2012), comme le Languedoc-Roussillon qui a connu un beau millésime (13,5 millions hl, +13 %), tandis que la Corse peine à voir ses cépages rouges mûrir (321 000 hl, °5 %).

Au premier novembre, le ministère de l'Agriculture estime que la France produirait en 2013 19,1 millions hl de vins d'appellation (-3 % par rapport à 2012), 12,1 millions hl de vins à indication géographique protégée (+8 %), 7,4 millions de vins de base pour les eaux-de-vie (-2 %) et 2,7 millions hl d'autres vins (+36 %). Pour accéder à la note complète du SSP, cliquer ici.

 

 

[Photo de grappe botrytisée : IFV]

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé