LE FIL

No taxaran !

Vendredi 27 septembre 2013 par Vitisphere

No taxaran !

Coup de gueule pour éviter une sérieuse gueule de bois, la filière viti-vinicole monte au créneau ! Au travers de Vin & Société, l'exécutif vient d'être interpellé suite à la publication de cinq mesures qui ruineraient l'image des vins français (voir le site cequivavraimentsaoulerlesfrancais.fr). Cette rumeur met le feu à une poudrière qui couve depuis des mois. Depuis le début de l'année, les professionnels du vin brûlent en effet de connaître le nouveau projet de loi de financement de la Sécurité Sociale. Attente fébrile, car si le Ministre de l'Agriculture dit toujours s'opposer à une taxation comportementale des vins, la position du gouvernement semble s'être infléchie... La publication estivale de rapports défendant la hausse dissuasive des prix des vins a attisé cette crainte, comme les rumeurs cette rentrée de révision fiscale pour les vins et maintenant de verrouillage de la communication des vins sur internet, ainsi que de messages hygiénistes sur les bouteilles.

En plus d'une enquête critiquable sur les résidus de pesticides dans les vins, ce mercredi était dévoilé une partie du voile sur le projet de loi de financement 2014. En Conseil des Ministres, les grands axes du projet de loi de financement de la Sécurité Sociale soulignaient notamment le besoin de cohérence « avec le plan de lutte gouvernemental de lutte contre la drogue et les conduites addictives ». Publié à la mi-septembre, ce rapport préconisait déjà de « diminuer l’attractivité des produits du tabac et de certaines boissons alcooliques ». A priori destiné au tabac, la volonté « d'augmenter les prix pour faire reculer la consommation » n'apaiser les craintes...

En attendant les petites précisions, la filière française du vin devrait se contenter de grandes orientations ? Pour ne pas être plus mise à l'index clamons haut et fort : ils ne taxeront pas, no taxaran !

 

 

[Photo : le président François Hollande au stand Sud de France lors du Salon de l'Agriculture 2013, par Alexandre Abellan (Vitisphere)]

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
VOS RÉACTIONS
Crozet2607 Le 28 septembre 2013 à 09:33:39
La filière vin n'a pas bougé le petit doigt quand Sarko a fait explosé les accises sur les alcools forts. La filière vin n'a pas bougé le petit doigt quand Hollande a presque triplé les accises de la bière.... Ces filières sont encore debout cependant ! Nous aiderons-t-il aujourd'hui ? N'oubliions pas que les accises ne sont acquittées que sur des ventes nationales, lorsque nous exportons, on est exempté de ces taxes... ca peu être au contraire une mesure assez protectrice vis à vis des importations de vins, à terme. Nous ne sommes pas la Grèce, j'accepte de payer plus accises, démerdons nous pour que la hausse soit modérée tout de même. Si les accises sont doublées il faudra répercuter 3.66 € d'augmentation sur 100 litres (130 bouteilles de 75cl) soit ....0.02 € (oui oui 2 cemtimes) par Bouteilles .... Maintenant, essayons d'être constructif d'eviter les insultes gratuites contre untel ou untel, essayons d'éviter d'être taxé au degré d'alcool et au volume comme le son les bouilleurs de cru et les brasseurs.
faniche Le 27 septembre 2013 à 21:34:11
SARRKO A AUGMENTE LES TAXES SUR LES ALCOOLS FORTS. CE MONSIEUR EST UN RIGOLO. REGARDEZ CE QUE FAIT HOLLANDE DEPUIS SONT ELECTION CE NE SONT PAS UNE AUGMENTATION MAIS IL EST EN TRAIN TOUT SIMPLEMENT DE RUINER LE PAYS AVEC UNE MULTITUDE DE TAXE.
boneco Le 27 septembre 2013 à 15:34:42
Perndant ce temps les drogues et les mafias qui les importent frauduleusement et les commercialisent ont le champ libre C'est plus facile de taxer et faire la morale aux fumeurs et amateurs de vin (avec modération of course) secteurs qui rapportent déjà beaucoup à l'Etat. On en a marre des donneurs de leçons, les curés modernes.
Guara Le 27 septembre 2013 à 15:05:13
Encore un coup de feu socialiste dans le pied pour l'économie française. Toujours cette attitude de traiter les Français comme des enfants semi-retardés (à force, ils le deviennent, bien sûr) qu'il faut protéger et mettre à la garde de tout. Et l'on nous parle encore de relance, d'emplois, etc... Bla bla bla bla bla.... Sans espoir.
Cognac Le 27 septembre 2013 à 13:59:30
Quand Mr Sarkozy a augmenté très fortement les taxes sur les alcools le 01/01/2012, la filière vin n'a pas protesté. Elle crie avant d'avoir mal
combret Le 27 septembre 2013 à 13:20:03
Depuis plus de vingt ans j'essaie modestement de sensibiliser le consommateur et les professionnels sur une approche plus culturelle du vin. Suite à la sortie de mon livre "Autour du vin et de ses vertus thérapeutiques" j'avais lancé avec l'HUMI Béarn Soule et six appellations du Sud Ouest l'opération "Terroir, culture, vin et santé". J'avais proposé à la plupart des responsables viticoles de collaborer sur ce sujet pour éviter que ne le vin ne soit trop facilement mis à l'index. Devant l'indifférence quasi générale sur ce sujet primordial, le fait d'un projet de taxation ne surprend pas .Le consommateur n'est pas assez sensibilisé et la filière viticole peu motivée pour traiter collectivement ce sujet. Henri Combret Auteur indépendant Chroniqueur gastronomique APCIG Henri Combret . Ecrivain Chroniqueur gastronomique APCIG
nana Le 27 septembre 2013 à 13:09:39
je croyais que le gouvernement essayait de relancer l'économie. pourquoi pas saboter un des rares secteur qui rééquilibre la balance commerciale ? il faut savoir où sont les priorités
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé