Accueil / / Marco Bertagni : "lors de la réforme de l'OCM de 2008, il était prévu d'interdire la chaptalisation des vins"

Marco Bertagni : "lors de la réforme de l'OCM de 2008, il était prévu d'interdire la chaptalisation des vins"

Par Vitisphere Le 30 août 2013
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Marco Bertagni :
R

egroupant les principaux producteurs européens de moûts concentrés et moûts concentrés rectifiés (MC et MCR), le lobbying Must vient de demander une révision de la réglementation européenne de l’étiquetage des vins afin de mentionner « sucre ajouté » sur l’étiquette des vins chaptalisés. Président de Must, Marco Bertagni rappelle que « lors de la réforme de l’OCM de 2008, il était prévu de mettre fin aux aides à l’enrichissement aux moûts concentrés, mais également d’interdire la chaptalisation. Seul le premier de ces engagements a été tenu. La perspective de voir le Languedoc recourir cette année à la chaptalisation a été la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Il y a une réelle distorsion de concurrence entre la France et les pays comme l’Espagne ou l’Italie, sachant que le sucre est trois fois moins cher que le moût concentré ».

« Les institutions de l’UE font de la transparence de l’information à destination des consommateurs une priorité, or le vin est le seul jus de fruit pour lequel l’addition de sucre est autorisée, qui plus est à l’insu du consommateur. Cette situation est d’autant plus préoccupante que l’enrichissement du vin concerne 50 millions d’hectolitres en Europe (20 millions en Italie, 20 millions en France, 10 millions en Allemagne). Un tiers de la production européenne est enrichi pour une grande partie par l’adjonction de saccharose, sans que les consommateurs en soient informés ! »

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé