Accueil / Viticulture / Vendanges 2013 : coulure, millerandage et filage allègent les grappes françaises

Vendanges 2013 : coulure, millerandage et filage allègent les grappes françaises

Par Vitisphere Le 07 août 2013
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Vendanges 2013 : coulure, millerandage et filage allègent les grappes françaises
A

u premier août, le Service de la Statistique et de la Prospective estimait que la production française s'éléverait en 2013 à 45,8 millions d'hectolitres de vins (+11 % par rapport aux petites vendanges 2012). Si les conditions climatiques du début d'été ont globalement permis de réduire le retard végétatif (il est résorbé en Charentes, mais s'élève de 10 à 15 jours en Bordelais), elles ont compromis la floraison des principaux vignobles. « Malgré de belles sorties de grappes initiales », coulure (fleurs non fécondées chutant), millerandage (baies de tailles hétérogène) et filage (grappe avortant) ont réduit la qualité et la quantité de récolte attendue.

Certains cépages ont été particuliérement touchés par la coulure : le grenache, de la Vallée du Rhône au Languedoc-Roussillon, le merlot dans le Sud-Ouest (y compris Bordeaux et les Charentes) et le chardonnay en Bourgogne (Côte-d’Or et Saône-et- Loire). Le Val de Loire a subi filage et coulure, la Charente-Maritime a également enregistré une coulure importante sur l'ugni blanc, le Beaujolais fait état de millerandage, le phénomène du filage a touché la Bourgogne (en plus de la grêle ayant ravagé 1 350 hectares)...

Le SSP précise que ces prévisions n'ont pas pris « en compte les aléas climatiques et problèmes sanitaires qui sont survenus » depuis le premier août (notamment orages de grêles en Champagne et en Aquitaine). Si ces phénomènes devraient encore réduire le potentiel de récolte français, les experts tempérent tout déterminisme en précisant qu'un « rattrapage sur les baies restantes est toujours possible jusqu’à la récolte et les conditions météorologiques seront encore déterminantes pour la suite du cycle végétatif ».

D'après ces nouvelles estimations, la production de l'ensemble des catégories de vins augmenterait : à 20,6 millions hl pour les vins d’appellation (+5 %), 9 millions hl pour les vins de base d'eaux-de-vie (+18 %), 13,2 millions hl pour les vins à indication géographique (+9 %) et 3 millions hl pour les vins de France (+49 %). Ces évaluations sont cependant à prendre avec précaution, notamment pour les vins IGP et sans IG.


 

[Illustration : extrait des campagnes publicitaires de l'été 2013 de la marque collective Sud de France]

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (1)
Pierre Le 09 août 2013 à 17:37:22
Biensure,une fois millerandé,coulé,grelé;merci Monsieur rattrapage pour les baie restantes.Tout gonfle mieux,meme les petites aneries
Signaler ce contenu comme inapproprié
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé