LE FIL

Bourgogne

L'oenotourisme passe(ra) par l'inscription des Climats et la Cité des Vins

Jeudi 11 juillet 2013 par Eva Dujardin

Bourgogne : l'oenotourisme passe(ra) par l'inscription des Climats et la Cité des Vins
Volontaire, la Bourgogne souhaite développer la qualité de son offre oenotouristique en misant sur un travail de longue haleine. Cristallisant cette stratégie à long terme, l'inscription des Climats du vignoble de Bourgogne au Patrimoine Mondial de l'Unesco réunissait le premier juin dernier 4 500 personnes autour des spectacles des « Climats on the Roc ». L'Association a pour objectif de démontrer la « Valeur Universelle Exceptionnelle » du territoire. Car pour être classé par l’Unesco, il faut que la région en témoigne. C'est dans cette optique qu'a été inaugurée une Conférence Territoriale. 
Dernière action en date, le lancement du projet territorial de la « Cité des Vins de Bourgogne », présenté le 5 juillet dernier, lors de l’assemblée générale de Bureau Interprofessionnel des Vins de Bourgogne (BIVB). A son origine on trouve le BIVB et la Ville de Beaune met à disposition les terrains. Cette cité, envisagée comme un « vaisseau amiral », disposera de relais installés à travers la Bourgogne, qui seront autant de portes d’entrée pour les vignobles de la région. Ces relais auront pour objectifs de capter les touristes de passage et de les encourager à découvrir les vignerons. Ce projet régional se veut donc exclusivement consacré à l’oenotourisme. La cité sera organisée autour de 3 bâtiments, pour une surface entre 1 100 et 1 200 m² chacun. Le tout représentera un investissement de 10 millions d’euros.
L’objectif est de « donner les clés de l’univers des vins de Bourgogne » aux touristes et de les renvoyer dans le vignoble de Bourgogne. Ce sera à la fois un outil de promotion des vins, un lieu référent, et la plate-forme du tourisme viticole bourguignon. Diverses expériences seront proposées aux visiteurs à travers la gastronomie, la culture, les savoirs faire et le terroir, ainsi qu’à travers la visite des vignobles de Bourgogne. Ce projet, dont l’appel d’offre avait été lancé en mars 2011, a été mis entre parenthèses le temps que la Cité de la Gastronomie soit choisie. Il devrait voir le jour d’ici 2016. 
Ces actions s'inscrivent dans le plan Bourgogne Amplitude 2015, initié début 2011, et dont le but est de conforter la Bourgogne comme « référence mondiale des Grands Vins issus d’une viticulture durable ».

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé