Accueil / Commerce/Gestion / Chine : l'évolution de la consommation chinoise, favorable aux vins français ?

En Chine, la distribution des vins importés se fait principalement on-trade (66% des ventes en volum
Chine : l'évolution de la consommation chinoise, favorable aux vins français ?

Par Eva Dujardin Le 25 juin 2013
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Chine : l'évolution de la consommation chinoise, favorable aux vins français ?
M
algré les menaces de hausse des taxes, le marché des vins en Chine suscite l’intérêt de bon nombre d’exportateurs français et d’importateurs chinois. Si la Chine est devenue le sixième producteur mondial de vins (13,8 millions d’hectolitres en 2012) et que 80 % de la consommation de vins y est domestique, les importations de vins ne cesse d'augmenter. Les vins étrangers représentent désormais 20 % de la consommation chinoise de vins (dans le détail 2,66 millions d'hl importés en bouteille et 1,28 millions en vrac). La France est le premier exportateur de vins en bouteille en Chine, comptant pour près de 50 % des volumes importés. En 2012, les ventes de vins français ont augmenté de 19 % en volume (1,4 million hl) et de 7,55 % en valeur.
En ce qui concerne la consommation, elle est essentiellement située dans les villes côtières et les métropoles. De plus elle n’est pas régulière dans le temps et de forts pics de consommation s’observent lors des grandes occasions, telles que la Saint Valentin, le Nouvel An Chinois ou encore la fête nationale. L'an dernier, les Chinois ont consommé 6 millions d'hl de vins, ce qui représente en moyenne 0,5 litre par habitant. La distribution de vins importés se fait principalement on-trade (66% des ventes en volume), puis par les GMS et magasins spécialisés (représentant chacun 15 % des volumes) et pour une moindre part via la vente en ligne (3 % des volumes). Mais les ventes sur internet sont en hausse notable, grâce à une plus grande fiabilité des achats. Les ventes directes (magasins spécialisés et  GMS) sont en légère baisse, ce qui peut s’expliquer par l’interdiction de la consommation d’alcool lors des banquets officiels et l’interdiction des cadeaux d’affaire (lutte anti-corruption) et la crainte des contrefaçons.
Les habitudes de consommation évoluent, et les consommateurs recherchent d’avantage de diversité, c'est à dire hors des vins rouges de Bordeaux. Les vins blancs et rosés sont actuellement à la mode, surtout chez les jeunes urbains. Les acheteurs recherchent également un plus grand choix, ainsi que plus de proximité dans les lieux de vente. De nouveaux magasins spécialisés dans les produits importés, comme des chaînes de boulangeries, proposent des vins français moins communs pour le consommateur chinois, tels des rosés Côte de Provence. Les vins des appellations du Languedoc Roussillon connaissent une hausse de leurs exportations (+36 %), pour une valeur de 23 millions d'euros, et les Champagne une hausse de 77 %, soit 18 millions d'euros. 
 
 
 
[Source : UbiFrance ; Illustration : Détail de l'affiche InterWine China]
Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé