Accueil / Commerce/Gestion / Espagne : la hausse des cours du vrac favorise l'import, au détriment de l'export

Les exportations espagnoles commencent 2013 sur...
Espagne : la hausse des cours du vrac favorise l'import, au détriment de l'export

Par Alexandre Abellan Le 05 avril 2013
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Espagne : la hausse des cours du vrac favorise l'import, au détriment de l'export
L

es exportations espagnoles commencent l'année 2013 sur la lancée de 2012 : réduction des volumes et hausse des prix moyens. Avec une augmentation de 42,9 % de leur valeur moyenne sur le mois de janvier 2013, les vins espagnols affichent un prix de 130 euros l'hectolitre exporté pour une baisse de 27,9 % des volumes expédiés. Selon l'Observatoire Espagnol des Marchés du Vin (OeMV), cette conjoncture est liée à la hausse des prix de l'entrée de gamme espagnole en vrac (Vins Sans Indication Géographique et vins à Indication Géographique Protégée), qui poussent les marchés étrangers à s'en détourner, au profit des vins d'appellation embouteillés (y compris les effervescents).

La demande espagnole en vin à bas prix a donné un coup de fouet notable aux expéditions chiliennes. Le Chili a exporté 440 000 hectolitres de vins en vrac en Espagne, contre 1 260 en 2011. L'OeMV précise que cet impressionnant développement s'est déroulé sur les derniers mois de l'année (en particulier décembre). Les importations espagnoles de vins chiliens restent cependant nettement dominées par la bouteille (à 94 % des volumes).

On notera également que l'Espagne exportait en 2012 plus de la moitié de ses vins en vrac, tandis que le Chili en expédiait 37 % (pour en savoir plus, cliquer ici).

Partage Twitter facebook linkedin
CONTENUS PARTENAIRES
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé