Accueil / / Florine Liva : "l'industrie du vin tarde à prendre en compte les attentes des consommatrices"

Florine Liva : "l'industrie du vin tarde à prendre en compte les attentes des consommatrices"

Par Vitisphere Le 26 mars 2013
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Florine Liva :
P
rofesseur à BEM – KEDGE Business School et membre de l'équipe de recherche Marché des Vins et Spiritueux, Florence Livat a récemment étudié la différence de comportement entre l’homme et la femme amateurs de vins. Après avoir réalisé une enquête auprès d'une centaine de dégustateurs, elle souligne d'abord "la persistance d’une approche sexiste du vin sur de nombreux aspects. Les caricatures subsistent, avec la perception que le vin en général et le vin rouge en particulier sont des produits "masculins", alors que les vins rosés ou effervescents sont des produits "féminins". Seul le vin blanc semble porteur de mixité."
"L’étude montre que les clichés sexistes persistent, et qu’effectivement le consommateur féminin manque toujours de confiance, et recherche toujours de l’information qui lui est à la fois utile et intelligible. Quand bien même les femmes représentent les plus gros volumes d’achat et de consommation, l’industrie semble tarder à s’ajuster à ces comportements particuliers et à ces besoins exprimés. Tout autant qu’un packaging rose rebutera les hommes, il n’attirera pas plus les femmes qui jugeront le produit en décalage qualitatif avec leurs exigences. La consommatrice féminine est demandeuse d’information, mais pas de vulgarisation ou de condescendance ; elle a ses opinions, elle s’intéresse au produit, elle demande seulement à être écoutée…"
Partage Twitter facebook linkedin
CONTENUS PARTENAIRES
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé