Accueil / Viticulture / Après les citronniers, la « maladie du Dragon Jaune » toucherait-elle aussi la vigne ?

Après les citronniers, la « maladie du Dragon Jaune » toucherait-elle aussi la vigne ?

Par Alexandre Abellan Le 15 février 2013
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Après les citronniers, la « maladie du Dragon Jaune » toucherait-elle aussi la vigne ?
C

onnue sous l'acronyme HLB (pour Huanglongbing, « maladie du Dragon Jaune » en mandarin), la maladie verte du citronnier semblait jusqu'à présent limitée aux agrumes. Causé par des bactéries Candidatus Liberibacter, le HLB conduit à une dégénérescence du phloème, une défoliation et une perte de vigueur. Cette maladie se retrouve exclusivement en Asie, en Afrique et aux Amériques (Californie et Brésil).

Le docteur Nuredin Habili, chercheur de l'Université d'Adelaide (Australie Méridionale), pense que certaines observations de dégénérescences de chardonnay seraient liées au HLB. Après analyses pétiolaires, il apparaît que les plants malades (baies atrophiées, chute de feuilles...) ne souffrent pas de carences en oligo éléments. L'origine de cette maladie serait bactérienne, des Liberibacter en seraient plus précisément responsables. Si cela s'avérait, ce serait la première fois que ces bactéries sont trouvées en Australie, malgré des mesures de quarantaine draconiennes. Ces bactéries constitueraient une variété adaptée à la vigne. En Nouvelle-Zélande, une variété de Liberibacter s'attaque également aux tomates et poivrons élevés en serres.

 

 

[Source : Synraysia Daily]

Partage Twitter facebook linkedin
CONTENUS PARTENAIRES
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé